Gestion Intégrée des Ressources en Eau

Description succincte du projet

Désignation : Développement des Zones Rurales – Gestion Intégrée des Ressources en Eau
Commettant : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Tunisie
Organisme de tutelle : Ministère de l’Agriculture
Durée totale : 2013 à 2016

Situation initiale

En Tunisie, l’eau est une ressource rare qui est surexploitée. L’augmentation des besoins en eau et les effets des changements climatiques pourraient se conjuguer pour engendrer des conflits d’arbitrage da ns l’utilisation de l’eau. Par ailleurs, le développement des régions rurales est fortement dépendant de l’agriculture, or80 % de l’eau est consommée par l’agriculture irriguée. Par conséquent, la Tunisie doit étudier comment utiliser ses ressources hydriques limitées de manière équitable et efficace en tenant compte des objectifs de développement rural.

Objectif

Dans les régions pilotes, des mécanismes participatifs de planification et de pilotage sont mis en œuvre avec des représentants du ministère de l’Agriculture et des utilisateurs de l’eau pour établir une gestion intégrée des ressources en eau en veillant à ce que les ressources hydriques soient utilisées de manière durable.

Démarche

Le projet se compose de trois volets :

  1. Appui au Bureau de la planification et des équilibres hydrauliques (BPEH) du ministère de l’Agriculture pour renforcer son rôle de régulateur pour la gestion intégrée des ressources en eau.
  2. Dans la région pilote de Kairouan, un dialogue continu sur l’eau a été lancé en impliquant toutes les parties prenantes et en tenant compte des expériences locales. Les plans d’investissement et d’exploitation sont établis, mis en œuvre et évalués en commun avec le groupe cible, les opérateurs des services des eaux, les différents groupes d’utilisateurs de l’eau et les représentations régionales du ministère de l’Agriculture.
  3. Partant de ces expériences, le projet aide à formuler la stratégie nationale « eau 2050 ».