• AGRICULTURE DURABLE
  • DÉCENTRALISATION
  • EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT

Burkina Faso (français)

La GIZ en Burkina Faso

Salarié*es nationaux*ales : 292
Salarié*es internationaux*ales : 22
Expert es intégré es : 2

(Dernière mise à jour : 31.12.2022)  

La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH travaille au Burkina Faso depuis 1973. Depuis 1987, elle est présente avec son propre bureau à Ouagadougou, la capitale.

Le Burkina Faso fait partie des pays les plus pauvres de la planète. Selon les prévisions, sa population aura doublé dans 25 ans. Le pays est donc confronté à des défis majeurs, comme celui de gérer ses ressources naturelles. Il lui faut en outre fournir des services publics à sa population croissante et étendre son réseau d’alimentation en eau et en énergie.

Le développement du pays repose sur des piliers tels que la diversité biologique et les ressources naturelles. Or actuellement, seule la moitié de la population environ a accès à l’eau potable. Le développement économique dépend fortement de l’agriculture, qui a besoin de se moderniser. La moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. De surcroît, le pays se trouve dans une situation sécuritaire difficile. Les attaques terroristes ont occasionné près deux millions de déplacés internes.

Au Burkina Faso, la GIZ intervient principalement pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Elle y est aussi mandatée par le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères et des commettants internationaux. Cette coopération porte essentiellement sur les domaines suivants :

  • Protection des bases naturelles de la vie
  • la transformation des systèmes agro-alimentaires
  • la paix et la cohésion sociale

Afin de protéger les bases naturelles de la vie, la GIZ s’investit pour une gestion contrôlée des ressources en eau. Elle promeut également une approche respectant l’environnement et la diversité biologique. Un programme contribue à l’approvisionnement en eau potable et à l’élimination des eaux usées. Pour protéger la nature, la GIZ œuvre aussi sur le terrain pour soutenir la région W-Arly-Pendjari (région WAP) et pour la biosûreté.

La GIZ aide le Burkina Faso à lutter contre la faim et la pauvreté et crée à cet effet des incitations à investir dans l’agriculture et les zones rurales. Pour cela, elle encourage la création de valeur dans l’agriculture et promeut la création d’emplois, ouvrant ainsi aux populations locales de nouvelles opportunités de participer au développement de l’agriculture. Les principales actions mises en œuvre ici sont les innovations vertes, la réhabilitation des sols et l’entrepreneuriat des jeunes, de même que les financements agricoles et la sécurité alimentaire.

Pour faciliter le développement pacifique et autodéterminé des régions, la GIZ appuie le pays dans son effort de décentralisation et œuvre pour la cohésion sociale à travers la promotion des droits des enfants et le soutien aux déplacés internes et aux communautés d’accueil. Cette action renforce la coopération au sein du Sahel et améliore la situation sécuritaire de toute la région.

Additional information