Gestion des ressources naturelles, changement climatique et énergie, PRCE

Description succincte du programme

Désignation : Gestion des ressources naturelles, changement climatique et énergie, PRCE
Client : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Algérie
Organisme de tutelle : Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (MATE)
Durée totale : 2011 à 2015

Algérie. Bien informés. Dans une exposition présentée à l’occasion de la Journée internationale de l’environnement, les visiteurs apprennent comment les énergies renouvelables peuvent contribuer à l’alimentation en électricité de l’Algérie. © GIZ

Situation initiale

En Algérie, la croissance continue de la population, la pollution atmosphérique, le manque d’infrastructures et la faiblesse des services publics entraîne une forte dégradation de l’environnement.
À l’avenir, la croissance démographique et le changement climatique aggraveront la pression qui pèse sur les écosystèmes. La population n’est pas assez sensibilisée à cette évolution et l’on ne tire pas encore assez parti du potentiel offert par les technologies novatrices.

Le programme « gestion des ressources naturelles, changement climatique et énergie » se base sur trente années de coopération germano-algérienne dans le domaine de l’environnement.

Objectif

L’Algérie a amélioré les conditions-cadre, les instruments, le savoir-faire et les ressources dont elle a besoin pour promouvoir les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et l’atténuation des changements climatiques et pour préserver et utiliser durablement les ressources naturelles.

Démarche

Le programme aide le ministère algérien de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement à concevoir des stratégies, des instruments de planification et des campagnes de sensibilisation en vue de mettre en place une approche intégrée de gestion durable des ressources naturelles. La mise en réseau des acteurs internationaux, nationaux et régionaux contribue à ces objectifs en facilitant les échanges de connaissances et d’expériences.

Le programme vise, entre autres, à

  • renforcer la gestion durable des ressources et la capacité d’adaptation au changement climatique ;
  • intensifier la coopération et la concertation en ce qui concerne l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ;
  • améliorer le savoir-faire et les ressources nécessaires à la mise en œuvre et à l’ancrage institutionnel des résultats du programme.

Pour atteindre ces objectifs, l’action soutient la mise à jour du plan national d’action environnementale et l’élaboration de la première stratégie nationale et d’un plan d’action pour la sensibilisation et l’éducation en matière d’environnement. En outre, une analyse de vulnérabilité est effectuée dans la région pilote de Mostaganem.

Résultats obtenus à ce jour

Des comités interministériels qui établissent des indicateurs de durabilité sont créés et sont formés à l’utilisation d’instruments de planification stratégique.

Algérie. Changement de rôle : lors d’une représentation théâtrale, les enfants apprennent, de manière ludique, les gestes qu’ils peuvent faire pour protéger la richesse de la la flore et de la faune algérienne. © GIZ

La stratégie nationale relative au changement climatique est élaborée dans le cadre d’un processus multisectoriel.

Des experts, étudiants et élèves ont suivi des formations continues concernant l’énergie et le climat.

Un cahier des charges pour la construction d’un bâtiment non résidentiel à haute efficacité énergétique a été rédigé.

Autres informations