Appui aux processus nationaux de planification de l'adaptation au changement climatique dans les pays francophones de l'Afrique subsaharienne (BMUB)

Description succincte du projet

Désignation: Projet d'appui scientifique aux processus de plans nationaux d’adaptation (PNA) dans les pays francophones les moins avancés d'Afrique subsaharienne (PAS-PNA)
Commettant: Ministère fédéral allemand de l'Environnement, de la Protection de la Nature, de la Construction et de la Sûreté nucléaire (BMUB)
Pays: Afrique ; Bénin, Sénégal
Organisme de tutelle: Bénin : ministère du Cadre de vie et du Développement durable (MCVDD); Sénégal : ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD)
Durée totale: 2016 à 2019

Situation initiale

Les risques engendrés par le changement climatique sont considérables, en particulier pour les pays francophones d'Afrique subsaharienne les moins avancés, selon la définition des Nations unies. Dans des conditions d'ensemble politiques qui sont de toute façon très souvent difficiles, il n'est guère aisé de réaliser les objectifs de développement visés. De plus, les phénomènes naturels de type sécheresse, vague de chaleur, tempête et inondation, sont de plus en plus fréquents. Les États et les acteurs politiques manquent de structures et les collaborateurs institutionnels n'ont pas le savoir-faire nécessaire pour réaliser des mesures d'adaptation au changement climatique.

Au cours de la conférence de Cancún sur le climat, les parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2010 se sont mis d'accord sur des plans nationaux d'adaptation, c'est-à-dire le processus PNA. Ce processus définit les besoins d'adaptation des États à moyen et long terme afin de réduire leur vulnérabilité aux incidences du changement climatique. Il permet aux États d'intégrer l'adaptation aux changements climatiques dans leurs stratégies de planification du développement. L'accord de Paris sur le climat de 2015 a souligné l'importance de ce processus pour les efforts internationaux d'adaptation au changement climatique.

Le processus PNA impulsé au plan international constitue une chance de réagir de manière appropriée à la menace des risques climatiques. Toutefois, pour que les processus PNA soient bien étayés et ancrés de manière stable au plan politique, il manque aux pays les moins avancés de l'Afrique subsaharienne le savoir-faire tout autant que les structures requises en matière d'organisation, de participation et de capacités de pilotage. L'élaboration de plans nationaux d'adaptation nécessite également un appui scientifique qui, à l'heure actuelle, n'est qu'insuffisamment disponible. Font défaut, entre autres, des informations détaillées sur les changements climatiques régionaux, ainsi que des analyses étudiant en profondeur les chaînes d’impacts climatiques et qui serviront de fondements au processus d'adaptation. L'accès aux connaissances et aux ressources s'avère difficile pour les pays francophones étant donné que la plupart des informations, événements, documents et formations proposées ne sont disponibles qu'en anglais.

Objectif

Les processus PNA axés sur les résultats sont de plus en plus étayés scientifiquement dans les pays francophones les moins avancés de l'Afrique subsaharienne.

Approche

L'équipe du projet coopère étroitement avec les collaborateurs et responsables d'administrations et d'institutions scientifiques et organise des activités de formation initiale et continue. Ces collaborateurs acquièrent ainsi le savoir-faire requis pour élaborer des plans d'adaptation au changement climatique reposant sur des bases scientifiques solides. Des conseils d'ordre organisationnel et technique sont fournis aux administrations nationales afin que la mise en œuvre pratique du processus PNA puisse se dérouler ensuite dans les meilleures conditions possibles. Pour élaborer des plans d'adaptation au climat et les ancrer au plan politique, les administrations et les décideurs politiques ont besoin d'informations scientifiquement fiables sur le climat. Le projet apporte son soutien aux fournisseurs nationaux d'informations climatologiques, comme par exemple les instituts météorologiques.

Lorsque les plus importants potentiels d'adaptation au changement climatique ont été identifiés et inscrits dans le processus PNA, les administrations nationales et communales nécessitent des moyens pour la mise en œuvre. L'équipe du projet les aide à trouver et à exploiter des sources de financement.

Les responsables nationaux et régionaux de l'adaptation au changement climatique acquièrent durant leur travail de plus en plus de connaissances et accumulent des expériences pratiques. Dans les formats d'échanges nationaux et régionaux créés par le projet, les praticiens peuvent se former en réseaux et planifier des activités en commun. Des experts d'autres pays francophones de l'Afrique subsaharienne peuvent également être intégrés dans ces échanges. Une plateforme régionale francophone permet d'échanger connaissances, expériences et bonnes pratiques et de les intégrer dans le débat international sur le climat.

Le projet opère au Bénin et au Sénégal et est réalisé conjointement avec l'institut d'utilité publique Climate Analytics. L'institut élabore, en collaboration avec des fournisseurs nationaux d'informations climatologiques, principalement des rapports et des analyses en s'appuyant sur des méthodes disponibles et adaptées. Les thématiques abordées sont notamment : « Conséquences et risques du changement climatique » et « Adaptation au changement climatique ».