PDDAA: Développement de compétences pour les femmes dans l’agriculture (EFTPA Femmes)

Description succincte du projet

Designation: PDDAA: Enseignement et formation techniques, professionnels, agricoles (EFTPA) pour les femmes en Afrique
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Les Etats Membres de l’Union Africaine (basée en Afrique du sud)
Organisme de tutelle: Commission de l’Union Africaine (AUC)
Durée totale: de 2017 à 2019

1 - ATVET W Trainee in Kenia I

Situation initiale

L’agriculture est l’un des moteurs du développement en Afrique, générant environs le tiers du PIB continental. Les femmes constituent un atout essentiel dans la production agricole, la transformation et le commerce, produisant environs 80% de la nourriture et représentant près de 50% de la main-d’œuvre du secteur. Cependant, en raison des barrières socio-culturelles, les femmes ont rarement accès à la formation et aux possibilités de développer des compétences essentielles. De ce fait, leur potentiel a augmenté la productivité agricole et la rentabilité sur le continent africain, n’est pas totalement atteint.

Le Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture Africaine (PDDAA) a servi de cadre d’action pour la transformation agricole à travers l’Afrique depuis 2003. Comme initiative de l’Union Africaine, le PDDAA soutient les Etats Membres dans l’augmentation des investissements et la productivité dans le secteur agricole. Le but est d’atteindre des taux de  croissance agricole de plus de 6% comme moyen de promouvoir la sécurité alimentaire et le développement économique. 

Avec sa portée continentale, le PDDAA est un cadre idéal pour autonomiser et aider les femmes  à développer leur potentiel global.

2 - ATVET W Trainee in Kenia II

Objectif

Le projet vise à assurer que l’emploi axé sur le marché du travail, les opportunités génératrices de revenus pour les femmes dans le secteur agroalimentaire soient valorisées dans les systèmes TVET dans des pays pilotes sélectionnés.

Approche

L’organe technique de la Commission de l’Union Africaine (AUC), l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (NPCA), coordonnent la mise en œuvre du PDDAA dans les Etats Membres. Au nom du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ), la GIZ soutient l’AUC et la NPCA dans l’exercice de leurs mandats.

Le projet  comprend quatre modules:

  1. Le conseil stratégique
  2. L‘adaptation au changement climatique dans l‘agriculture
  3. L’enseignement et la formation techniques, professionnels, agricoles (EFTPA ou ATVET)
  4. Les femmes dans l’EFTPA

Le projet offre une formation agricole inclusive, axée sur les opportunités du marché du travail et génératrice de revenus pour les femmes.  Ceci améliore leur accès à l’enseignement formel et non formel dans le secteur agroalimentaire et leur donne des compétences, dont elles ont besoin pour gagner leur vie par un travail rémunéré sur le marché du travail ou par un travail libéral.

Dans les six pays membres – Kenya, Malawi, Ghana, Bénin, Burkina Faso et Togo – le projet cible les femmes en formation professionnelle formelle, les petites paysannes qui n’ont pas accès à la formation et les femmes qui exploitent des petites ou micro entreprises.

L’approche prend en compte les besoins variés et les rôles sociaux des femmes. Comme priorité, elle offre donc un accès aux options de formation non formelle et flexible, telle que les cours du soir ou les cours de fin de semaine qui soient liés à l’éducation formelle et la formation au niveau local.

Le projet soutient aussi des programmes de mentorat et promeut  des méthodes d’enseignement qui soient adaptés aux femmes peu ou pas scolarisées.

3 - ATVET W Trainee in Ghana II

Résultats

De 2012 à 2016, près de 2.000 femmes ont bénéficié d’une formation agricole.  Environ un tiers des apprenants, dans les six pays membres, sont des femmes.  Auparavant, les femmes représentaient moins de 15% de tous les apprenants agricoles.

Sur base de l’évaluation des rôles et des contributions des femmes dans l’agriculture, des modules de formation, pour des chaines de valeur spécifiques sont en train d’être développés en vue de stimuler la participation des femmes dans l’économie. Les nouveaux modules sont délivrés à une variété d’institutions par les enseignants qui ont été sensibilisés aux besoins spécifiques des groupes cibles. 

Autres langues

Downloads