Promotion de l’emploi et formation professionnelle

Description succincte du projet

Désignation : promotion de l’emploi et formation professionnelle
Commettant : ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Togo
Organisme de tutelle : ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du territoire (MPDAT)
Durée totale : 2012 à 2014

Situation initiale

Malgré une certaine amélioration, les taux de croissance de l’économie togolaise restent trop bas pour créer assez d’emplois pour les jeunes adultes. En outre, le système de formation professionnelle ne répond pas aux attentes du secteur privé formel et informel en termes de qualification et de qualité. Les approches suivies actuellement en matière d’emploi des jeunes ne sont pas suffisamment harmonisées entre elles et ne reposent par sur des analyses tenant compte des besoins du marché du travail. En raison de la grande importance économique, sociale et politique de ce sujet, le gouvernement togolais a adopté une stratégie nationale de promotion de la croissance et de l’emploi (2013 à 2017). Cette stratégie s’appuie sur les approches de réforme dans le domaine de la formation professionnelle et sur les mesures systématiques en faveur de l’emploi prises par différents ministères et qui s’adressent entre autres aux jeunes au terme de leur scolarité. Le gouvernement vise à doubler le nombre des places de formation d’ici à 2020. Une fois que les grandes lignes politiques auront été fixées, il faudra mettre en œuvre, dans les entreprises et les associations artisanales, des mesures assurant que la formation professionnelle soit davantage en adéquation avec la demande du marché du travail.

Objectif

Les approches retenues pour la formation professionnelle, formelle et non formelle, et pour la promotion de l’emploi des jeunes femmes et hommes sont de meilleure qualité. La formation professionnelle et la promotion de l’emploi sont conçues de manière globale et leurs programmes respectifs sont harmonisés.

Démarche

Le programme vise à introduire des mesures d’amélioration de la qualité pour la formation professionnelle et la promotion de l’emploi. À cette fin, le secteur privé sera davantage impliqué et les politiques et programmes auront une orientation reposant sur des informations stratégiques probantes.

Les écoles professionnelles, les associations artisanales et l’Agence nationale pour l’emploi du Togo améliorent leurs capacités et leurs compétences afin de pouvoir aider les petites et moyennes entreprises des zones rurales à satisfaire leurs besoins en main-d’œuvre jeune et qualifiée. Les entreprises artisanales et leurs associations, en particulier, acquièrent la capacité d’appliquer une approche de formation coopérative en alternance en plus de l’apprentissage pratique traditionnel, pour intégrer à la formation des contenus théoriques correspondant aux attentes du marché du travail.

L’action conseille également le gouvernement togolais en ce qui concerne l’assurance qualité et la coordination des mesures en faveur de l’emploi des jeunes avec l’orientation professionnelle. À tous les niveaux, le programme veille particulièrement à développer le potentiel économique des jeunes femmes et des personnes en situation de handicap.

Les sites du projet sont répartis entre trois régions du pays dans les villes moyennes de Sokodé, Kpalimé et Tsévié

Résultats

Formation professionnelle. Les partenaires togolais ont reçu un conseil pour l’opérationnalisation de leur document stratégique sur la formation professionnelle. Ainsi, un plan de travail relatif à la réforme du système de formation professionnelle a été dressé avec la participation du secteur privé ; sa mise en œuvre est soutenue par l’action. Tous les acteurs pertinents des villes pilotes ont reçu des informations sur le système coopératif en alternance. Grâce au conseil fourni par l’action, le ministère de la Formation professionnelle a opté pour une méthode moderne de détermination participative des programmes d’enseignement et modernise ces programmes en impliquant le secteur privé.

Promotion de l’emploi des jeunes. L’ANPE du Togo a reçu un appui pour la création d’un site Web consacré à l’orientation professionnelle qui peut aussi être consulté hors ligne. Pour que les jeunes se fassent une meilleure image de l’artisanat, des films de courte durée montrent que les métiers artisanaux peuvent aussi procurer de bons revenus, que les personnes en situation de handicap peuvent réussir dans ces métiers et que les femmes peuvent trouver leur place dans des filières réputées masculines.

On développe actuellement des formations continues pour les conseillers en orientation professionnelle de l’ANPE.

Les possibilités d’emploi indépendant sont réduites au Togo. Les jeunes qui exercent une activité indépendante, ou ont l’intention de le faire, reçoivent donc une formation sur les connaissances et les aptitudes entrepreneuriales. Les personnes en situation de handicap et les femmes ayant un faible niveau scolaire sont donc expressément prises en compte.