Promouvoir l'emploi des jeunes et la formation professionnelle

Description succincte du projet

Désignation: Promouvoir la formation professionnelle et l'emploi des jeunes 
Commettant: Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Togo
Organisme de tutelle: Ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du territoire (MPDAT)
Durée totale : 2014 à 2020

Besonders einbezogen werden in die Aus- und Weiterbildungsangebote Mensc...

Situation initiale

Le développement économique du Togo est lent. Les industries et les emplois salariés sont peu nombreux. Environ deux tiers de la population travaillent dans le secteur agricole. L’accès au marché du travail est particulièrement difficile pour les jeunes qui représentent la majorité de la population. 

Le gouvernement togolais souhaite réformer le système obsolète de formation professionnelle pour s’orienter vers un système moderne de formation en alternance coopératif. Les jeunes diplômés pourront ainsi mieux répondre aux attentes du secteur privé et trouver plus facilement un emploi.

Il existe des approches de promotion de l’emploi des jeunes, mais celles-ci ne sont pas suffisamment harmonisées entre elles. Étant donné l’importance de cette thématique sur le plan économique, social et politique, le gouvernement du Togo lui accorde une grande priorité même si cela ne se reflète pas encore dans le budget national.

Objectif

Un plus grand nombre de jeunes femmes et de jeunes hommes sont intégrés dans le marché du travail et ont un emploi adéquat.

Approche

Au cours des étapes précédentes du projet, des jalons importants ont été posés dans le domaine de la formation professionnelle et de l’emploi des jeunes. Il s’agit à présent d’ancrer plus solidement les réformes introduites et de diffuser les approches qui ont fait leurs preuves. Celles-ci sont complétées à partir de 2019 par des formations qualifiantes de courte durée qui réagissent aux besoins du marché et créent ainsi des emplois de manière ciblée.

Par ailleurs, les offres de formation initiale et continue sont adaptées et améliorées en permanence. À cette fin, le projet promeut le dialogue entre le niveau politique, le niveau opérationnel et le secteur privé. Le projet s’emploie à identifier de nouveaux métiers qui conviennent avant tout aussi aux jeunes femmes ainsi qu’aux personnes en situation de handicap. Ces groupes de population sont fréquemment marginalisés et vivent donc souvent dans une pauvreté extrême. 

Le projet conseille le gouvernement togolais afin d’assurer la qualité et la coordination des activités de promotion de l’emploi des jeunes et de formation professionnelle. Il contribue également à la mise en place d’un système de suivi global.

Junge Frauen werden ermutigt, berufliche Perspektiven wahrzunehmen, die ...

Résultats

Un système de formation professionnelle en alternance a été mis en place au Togo. La première promotion d’apprentis a achevé sa formation en automne 2018 et est maintenant accompagnée lors de son passage à la vie active. À l’heure actuelle, le système de formation en alternance coopératif propose des formations à cinq métiers dans six villes du Togo. Dans le cadre de la coopération, le projet a formé plus de 40 expertes et experts nationaux afin qu’ils modernisent les programmes et matériels d’enseignement. Les conditions pour la mise au point autonome de nouveaux programmes de formation sont ainsi réunies. 

Pour favoriser le travail indépendant, des mesures conjointes de qualification à l’entrepreneuriat ont été mises au point. Elles aident les jeunes à se mettre à leur compte ou à mieux gérer une entreprise déjà existante afin d’accroître leurs revenus. Cette approche permet aussi de répondre aux besoins des jeunes femmes et jeunes hommes non scolarisés ou ayant un faible niveau d’éducation scolaire ainsi qu’à ceux des personnes en situation de handicap. L’expérience pratique acquise en tant que conseillers dans le cadre de cette approche par plus 200 formatrices et formateurs constitue une ressource précieuse en matière de création et de gestion d’entreprises, dont le champ d’action va au-delà de celui du projet.

L’Agence nationale pour l’emploi du Togo a été soutenue dans l’élaboration de ses offres d’orientation professionnelle. Plus de 100 personnes travaillant à l’Agence nationale pour l’emploi ont suivi une formation leur permettant d’améliorer leurs activités de conseil. 

Par ailleurs, les chambres de métiers du Togo ont été renforcées dans l’ensemble du pays. Leurs décideurs ont été nommés dans le cadre d’élections organisées au niveau national. En outre, les chambres ont élargi leur gamme de prestations pour leurs membres et jouent de plus en plus leur rôle de représentantes du secteur privé. 

Dans l’ensemble, la coordination des différentes mesures politiques en faveur de l’emploi des jeunes et de la formation professionnelle a été améliorée. Depuis avril 2018, différents acteurs se sont alliés pour créer une plateforme de dialogue et de coordination. 

Additional information