Amélioration de l’enseignement primaire par un appui-conseil aux administrations scolaires décentralisées

Description succincte du projet

Désignation : Appui au renforcement des capacités dans le secteur de l’éducation
Commettant : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Bénin
Organisme de tutelle : Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP)
Durée globale : de 2014 à 2016

Situation initiale

La stratégie nationale du Bénin en matière d’éducation s’appuie sur le Plan d’action mondial de l’éducation pour tous et vise à induire d’ici 2015 un enseignement primaire amélioré pour tous les enfants, avec les mêmes chances pour les filles et les garçons. À la suite de différentes mesures politiques, les taux de scolarisation dans l’enseignement primaire ainsi que dans le premier cycle du secondaire ont augmenté au cours des dernières années.

Malgré tout, plus de la moitié des jeunes de 16 ans sont analphabètes. Trop peu d’enfants, et surtout trop peu de filles, fréquentent l’école primaire. L’offre de services en matière d’éducation mériterait d’être améliorée sur le plan à la fois qualitatif et quantitatif. Les programmes scolaires doivent être mieux en prise avec les réalités du quotidien des élèves, afin de rendre l’école plus attractive pour les enfants et pour leurs parents.

Objectif

L’efficacité des administrations scolaires béninoises est améliorée. Elles sont à même d’assumer plus efficacement leurs tâches centrales que sont l’inspection et l’orientation, la formation continue des conseillers pédagogiques et des enseignants ainsi que la coopération avec leurs communes.

Approche

Les tâches centrales des administrations scolaires sont définies par le biais de directives administratives. Des administrations scolaires efficientes pourraient sur cette base jouer un rôle clé pour l’éducation de base, par exemple en intervenant comme des multiplicateurs pour le développement d’approches pédagogiques et didactiques pertinentes. À cela s’ajoute que des administrations scolaires performantes sont à même de promouvoir la déconcentration souhaitée des services d’éducation publique. Dans le cadre du processus de décentralisation en cours, ces administrations pourraient jouer un rôle d’avant-garde dans l’interaction avec le niveau communal.

Les conseillères et conseillers nationaux vivent et travaillent sur place et impulsent des processus de changement dans les administrations scolaires. Ils et elles aident les cadres de direction et les collaborateurs à améliorer leurs prestations, notamment au niveau de l’inspection des écoles primaires et de leur développement ainsi que pour l’appui-conseil aux communes concernant la planification et la construction d’écoles primaires.

Le projet doit procéder à l’identification des besoins individuels de formation continue des collaborateurs ainsi qu’au développement et à la réalisation de programmes de formation en lien étroit avec la pratique. Un appui est fourni aux collaborateurs pour les aider à mettre en pratique au quotidien les enseignements des formations continues dans les administrations scolaires, avec une perception nouvelle de leur responsabilité et de leurs tâches.

Le projet renforce les éléments positifs existants qui vont dans le sens d’une étroite coopération : ainsi, l’administration scolaire et les communes, les associations de parents d’élèves, des organisations non gouvernementales et d’autres acteurs concernés par l’éducation reçoivent un appui dans le cadre de réseaux interinstitutionnels, les forums sur l’éducation. Des acteurs intéres-sés dans les communes où de tels forums n’existent pas encore sont encouragés à aller dans ce sens.

Résultats

Le concept d’« administration scolaire efficiente » devant servir de modèle pour les rectorats et leurs collaborateurs est développé dans ses grandes lignes en coopération avec le projet. Un mécanisme visant à contrôler la présence des enseignants a permis d’augmenter sensiblement le nombre d’heures de cours tenues dans les écoles relevant des administrations scolaires concernées par le projet.

Une stratégie intégrée de formation initiale et continue développée dans ses grandes lignes pour les personnels des administrations scolaires dans tout le pays est revue et mise à jour. De nouveaux modules permettant d’améliorer l’inspection des établissements scolaires sont dévelop-pés. Ils seront intégrés à l’avenir dans les curricula des institutions en charge de la formation des enseignants.

Le projet a prêté conseil à quatre communes pour la mise en place et l’accompagnement de forums sur l’éducation. Sur la base de ces expériences, un guide a été élaboré afin de faciliter la création de nouveaux forums éducatifs, et le ministère a d’ores et déjà introduit ce guide dans un tiers des communes du Bénin. Une vidéo sur un forum particulièrement actif dans le nord du pays est utilisée afin d’encourager des administrations scolaires et communes intéressées à s’inspirer de cette réussite.