Adaptation au changement climatique en milieu rural

Brève description du projet

Désignation : Augmentation des capacités pour l’adaptation au changement climatique en milieu rural
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Mauritanie
Organisme de tutelle : Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD)
Durée totale : de 2014 à 2018

Situation initiale

En Mauritanie, les effets du changement climatique ont déjà commencé à se faire sentir. Les hausses de température, les sécheresses ainsi que l’augmentation de fortes pluies accentuent la tendance continuelle à la dégradation des écosystèmes agricoles, forestiers et pastoraux. Cette situation a des conséquences négatives sur la sécurité alimentaire des populations rurales et accroît le potentiel de conflit entre les différents groupes exploitant les ressources naturelles.

Il existe bien des orientations politiques et stratégiques générales en matière d’adaptation au changement climatique, mais les institutions étatiques ne sont pas encore suffisamment préparées aux risques et aux défis du changement climatique. À ce jour, des mesures spécifiques pour l’adaptation au changement climatique ne sont à peine mises en œuvre dans les zones rurales.

Objectif

L’adaptation au changement climatique en milieu rural est améliorée.

Approche

Le projet apporte son soutien au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et aux autres ministères et institutions partenaires pour promouvoir l’intégration de l’adaptation au changement climatique dans tous les processus stratégiques et de planification nationaux. Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable doit veiller à ce que le processus du Plan National d’Adaptation puisse être lancé, conçu et mis en œuvre de manière inclusive. Un comité intersectoriel est instauré et mandaté pour assurer la coordination de ce processus. Partant d’une analyse de la situation, les acteurs étatiques et non étatiques concernés élaborent une feuille de route pour le Plan National d’Adaptation ainsi que des plans d’action sectoriels. Sur cette base, le projet encourage des mesures pour l’intégration du thème « adaptation au changement climatique » dans des stratégies et/ou programmes sélectionné(e)s en lien avec le développement rural.

Pour que des mesures d’adaptation puissent être mises en œuvre dans les régions prioritaires de l’Assaba et du Brakna dans le sud du pays, le bureau d’études adelphi consult GmbH appuie dans un premier temps des analyses de vulnérabilité sensibles au contexte et au genre. Ces analyses servent de base pour le développement d’options pour une gestion des ressources naturelles adaptée et sensible au climat ainsi qu’au développement d’approches de conseil correspondantes. Le projet renforce les compétences des organisations partenaires en vue d’appliquer ces approches de conseil et de réaliser des mesures pilotes réduisant la vulnérabilité climatique des populations particulièrement touchées telles que les petits agriculteurs et les petites agricultrices ou les éleveurs. Parallèlement à cela, des campagnes de sensibilisation spécifiques sont menées auprès des différents groupes cibles afin de mieux informer la population locale sur les risques du changement climatique pour la sécurité alimentaire et sur les possibilités dont elle dispose pour s’adapter à la situation.

Pour promouvoir le vaste savoir-faire existant sur le thème changement climatique en lien avec le développement rural, le projet encourage une institution de formation professionnelle dans la mise au point d’un module de formation. Des mesures de formation et de sensibilisation en faveur de cadres techniques et de décideurs des ministères sectoriels et d’autres acteurs concernés, comme le parlement ou des organisations de la société civile, sont également réalisées. Une fois mis au point, le module de formation est intégré dans les curricula de l’institution de formation professionnelle et le personnel enseignant est formé à son utilisation. Il est en outre prévu d’adapter le module en vue de la formation continue du personnel technique des institutions partenaires étatiques.

Le projet est cofinancé par l’Union Européenne (UE). Le Programme « Alliance Mondiale contre le Changement Climatique Mauritanie », financé par l’UE, est mis en œuvre en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Mauritanie.