Électricité: moteur du développement

Description succincte du projet

Designation: Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables à Madagascar
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Madagascar
Organisme de tutelle: Ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH)
Durée totale: 2015 á 2020

giz2019_de_Energieinformationssystem-01

Situation initiale

Seulement 15 % des habitants de Madagascar ont accès à l’électricité et cette proportion tombe à 6 % dans les régions rurales où vivent plus des deux tiers de la population.

Pour couvrir leurs besoins quotidiens en énergie, la majeure partie des ménages utilisent du bois de chauffage, des lampes à pétrole, des bougies, du charbon ou des groupes électrogènes diesel. Les écoles et les centres de santé ne sont pas épargnés par cet accès limité à l’énergie et, pour le pays dans son ensemble, l’insuffisance de l’approvisionnement électrique est un frein au développement économique.

Objectif

Les acteurs du secteur de l’énergie profitent de l’amélioration du contexte institutionnel et financier pour investir dans l’électrification basée sur les énergies renouvelables.

giz2019_de_Ländliche_Elektrifizierung_02

Approche

Afin de rendre le marché malgache de l’électricité plus intéressant pour les investisseurs, il faut améliorer les conditions d’ensemble de ce secteur. La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH coopère avec le Ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH), l’Office de Régulation de l’Électricité (ORE) et l’Agence de Développement de l’Électrification Rurale (ADER) entre autres acteurs. À travers ce programme, elle contribue aux mesures suivantes :

  • Meilleures transparence et régulation assurées par le cadre législatif, mise en place d’un système d’information énergétique, numérisation de processus et développement de conditions de raccordement au réseau.
  • Attribution optimisée de concessions et de moyens financiers pour l’électrification des zones rurales par de nouvelles procédures d’appel d’offres et appui à la création du Fonds National de l’Énergie Durable (FNED).
  • Formation de spécialistes et transmission de connaissances et de capacités pour une exploitation rentable des énergies renouvelables.

Résultats

 

  • Un Système d’Information Énergétique donne depuis août 2019 publiquement accès aux informations requises, appuie les décisions d’investissement et contribue à une transparence accrue.
  • La refonte de la loi sur l’électricité encourage les investissements puisqu’on enregistre désormais plus d’une centaine de créations d’entreprises.
  • Depuis 2019, les producteurs d’électricité indépendants ont la possibilité d’assurer leurs modèles commerciaux auprès de l’Agence pour l’Assurance du Commerce en Afrique (ACA) par le biais de la Facilité régionale de soutien aux liquidités (RLSF).
  • Les deux premières séries d’appels d’offres pour l’électrification rurale ont permis d’attribuer des droits de développement pour des projets dans différentes régions. Ce sont ainsi plus de 60 000 foyers au total qui seront durablement alimentés en électricité au cours des trois prochaines années.
  • Les négociations pour la construction de deux centrales hydroélectriques sont sur le point d’aboutir, ce qui permettra d’atteindre le doublement prévu de la production d’électricité, qui est de 550 mégawatts à l’heure actuelle.

autre langue

Téléchargement

Autres informations