Le programme Frontières de la CEEAC : encourager la gouvernance des frontières et la coopération régionale

Description succincte du projet

Designation : Appui au Programme Frontières de la CEEAC (APF-CEEAC)
Commettant : Union européenne (UE)
Cofinancé par : Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères
Pays : Suprarégional
Organisme de tutelle : Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), Commissions nationales des frontières , Ministères nationaux chargés des questions frontalières 
Durée totale : De 2020 à 2022

Foto 1_Niger_2017

Situation initiale

Les régions frontalières d’Afrique subsaharienne sont très souvent en proie à des conflits, dans la mesure où le tracé des frontières n’est pas clairement fixé (délimitation) ou insuffisamment matérialisé par des bornes frontières (démarcation).

Les « zones grises » territoriales peuvent se transformer en espaces de non-droit et leurs ressources naturelles devenir sources de conflits. Des communautés et des familles entières sont séparées par un tracé arbitraire des frontières. C’est pour prévenir les conflits et renforcer la sécurité et la coopération qu’a été adopté le programme Frontières de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) [Economic Community of Central African States (ECCAS)].

Cependant, la pandémie du coronavirus entrave les échanges frontaliers depuis 2020, menaçant les moyens de subsistance de bon nombre de personnes. En outre, les régions frontalières ont été négligées dans la communication de crise que mènent les États.

Objectif

Une gouvernance des frontières améliorée aux niveaux régional et national conduit à plus de paix, de sécurité et de coopération économique dans la région de l’Afrique centrale.

Foto 5_Guinea-Senegal_2017

Approche

Le projet fait partie d’un programme de l’Union européenne visant à renforcer la CEEAC dans les domaines de la paix et de la sécurité (PARCIC). Il améliore la stabilité et la gouvernance démocratique en réduisant les risques de conflits de la manière suivante :

  1. Améliorer la capacité d’action de la commission de la CEEAC : le projet permet à la CEEAC d’assurer la coordination et la définition de normes au niveau régional. Ce volet englobe la coordination du programme Frontières, le suivi et la communication.
  2. Renforcer les États et améliorer la gouvernance régionale des frontières : le projet aide les États à développer et à mettre en œuvre des stratégies axées sur les droits humains, par exemple en matière de coopération, de circulation de marchandises, de santé ou de pastoralisme.
  3. Délimitation, démarcation et coopération sur les frontières pilotes : le projet apporte son appui aux États afin de définir plus nettement certains tronçons de frontière et de les rendre visibles. Ces activités sont assorties de plans de coopération et de campagnes de sensibilisation au niveau local.

Pour lutter contre la pandémie de Covid-19, le projet encourage les accords régionaux tout en sensibilisant les populations frontalières.

Version : juin 2021

Border DRC RW 1 B1