Promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural

Description succincte du projet

Désignation : Promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural (PEJ III)
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Maroc
Organisme de tutelle politique : Ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle (MTIP) Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC)
Durée totale : De 2015 à 2023

Jeunes gens devant un centre d'information et de conseil

Situation initiale

La promotion de l’emploi est l’une des principales préoccupations du gouvernement marocain et est cruciale pour le développement socio-économique du pays. En effet, malgré une économie en croissance continue, le Maroc ne parvient pas à créer suffisamment d’emplois pour les jeunes.

La crise provoquée par la COVID-19 a renforcé les inégalités existantes, notamment chez les jeunes et les femmes. Ainsi, le taux de chômage des jeunes est passé à 31,2 % en 2020. En outre, il existe un taux élevé d’hommes et de femmes sous-employés et de personnes travaillant dans le secteur informel au sein de la population rurale. En particulier, les femmes des zones rurales sont économiquement défavorisées, puisque seul un quart d’entre elles environ occupe un emploi formel.

Objectif

La situation de l’emploi pour les jeunes en milieu rural s’est améliorée.

Participants à un atelier sur la promotion de l'emploi

Approche

Le projet appuie une extension de la politique de l’emploi aux zones rurales. Pour ce faire, il collabore avec le ministère du Travail et de l’Insertion professionnelle (MTIP) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC).

Le projet coopère depuis 2015 avec des institutions marocaines afin de mettre au point des outils pour l’intégration économique des jeunes. Il a introduit et perfectionné ces outils dans deux régions pilotes. L’approche associe les mesures suivantes :

  • observer les marchés du travail et identifier les secteurs économiques présentant un potentiel d’emploi ;
  • créer des centres d’information et de conseil dans les zones rurales pour faciliter l’orientation professionnelle et soutenir les jeunes entrepreneur·e·s ;
  • améliorer l’employabilité, notamment par des possibilités de formation adaptées.

Cette approche sera appliquée à d’autres régions à l’avenir. À cette fin, le projet l’adapte aux différents contextes socio-économiques. Il établira également un système de développement des compétences et de transfert des connaissances, observera les marchés du travail régionaux et favorisera le dialogue avec les parties prenantes locales.

Dernière mise à jour : septembre 2021

autre langue