Forests4Future : donner un avenir aux forêts

Description succincte du projet

Designation : Projet mondial sur la restauration des paysages forestiers et la bonne gouvernance dans le secteur forestier (Forests4Future)
Commettant : Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ)
Cofinancé par : Foreign, Commonwealth and Development Office (FCDO)
Pays : Allemagne, Bénin, Cameroun, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Laos, Madagascar, Togo, Viet Nam.
Durée totale : 2020 à 2026

Pépinière et potager dans l'Adamaoua - Cameroun / Copyright : GIZ / Susanne Wallenöffer

Situation initiale    

Les forêts abritent quelque 80 % des espèces animales et végétales terrestres et fournissent ainsi des moyens de subsistance à une personne sur cinq. Jusqu'à présent, cependant, les objectifs ambitieux de protection des forêts convenus par les gouvernements internationaux n'ont pas été suffisamment mis en œuvre. La volonté politique existe dans les pays partenaires, mais elle est inhibée par une gouvernance faible et un manque de coordination des mesures individuelles. Par exemple, plus de 12,2 millions d'hectares de forêt tropicale sont perdus chaque année - et avec eux un important puits de carbone.

La restauration des paysages forestiers (RPF) est donc une mesure importante dans la lutte contre le changement climatique.

Objectif

Des forêts et des paysages boisés et fertiles ont été restaurés au Bénin, au Cameroun, en Côte d'Ivoire, en Éthiopie, à Madagascar et au Togo. La gouvernance dans le secteur forestier s'est améliorée.

Plusieurs personnes se tenant sur un chemin forestier et prenant des notes / Copyright : GIZ / Malin Elsen

Approche

Le projet conseille le ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) sur les questions liées à la restauration des paysages forestiers (RPF) et au plan d'action de l'UE relatif à l'application des réglementations forestières, à l'administration et aux échanges commerciaux (FLEGT). Par exemple, il soutient et aide à piloter l'initiative FLR en Afrique (AFR100). Dans certains pays partenaires, le projet apporte son soutien à la réalisation des objectifs nationaux de la RPF. En outre, le projet soutient les processus européens et internationaux qui améliorent la gouvernance dans le secteur forestier.

Des arbres sont plantés sur une superficie de 9 400 hectares au Bénin, au Cameroun, en Côte d'Ivoire, en Ethiopie, à Madagascar et au Togo. L'objectif est d'améliorer la qualité de la biomasse et de réduire l'érosion des sols, ce qui a un impact positif sur la biodiversité et la disponibilité de l'eau. En outre, le projet s'efforce d'augmenter les revenus de ceux qui gèrent les paysages forestiers et les systèmes agroforestiers : 5 820 ménages devraient bénéficier d'une augmentation de 10 % de leurs revenus en moyenne. Les femmes et les jeunes bénéficient d'un soutien particulier.

Dernière mise à jour : Juin 2022

Des troncs d'arbres empilés sont marqués pour un système de suivi du bois au Laos / Copyright : GIZ / Baart Verweij