Promotion de l’emploi à travers les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique dans la région MENA (RE-ACTIVATE)

Description succincte du projet

Désignation : Promotion de l’emploi à travers les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique dans la région MENA (RE-ACTIVATE)
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Région MENA – Pays prioritaires: Maroc, Tunisie, Egypte
Durée totale : De 2014 à 2017

Région MENA (RE-ACTIVATE). Une opératrice applique le revêtement d’un module photovoltaïque. (Photo: C. Weinkopf) © GIZ

Situation initiale

Les pays de la région MENA poursuivent des stratégies de plus en plus ambitieuses pour le développement des énergies renouvelables et pour l’amélioration de leur bilan énergétique. Tout en réduisant la pression exercée sur l’environnement et en assurant une meilleure sécurité d’approvisionnement, les énergies durables sont aussi appelées à contribuer à une hausse de la valeur ajoutée et à la création d’emploi. Puisque, jusqu’ici, les grands projets sont le point de mire, les obstacles sont élevés pour les fournisseurs locaux. Les formidables opportunités qui se présentent avec le développement des nouveaux marchés locaux pour les applications énergétiques décentralisées et fortement pourvoyeuses d’emplois ne sont donc pas suffisamment exploitées.

Objectif

Dans la région MENA, et principalement au Maroc, en Tunisie et en Egypte, l’impact sur l’environnement est réduit et la sécurité d’approvisionnement améliorée grâce aux énergies durables. En outre, la valeur ajoutée est augmentée à l’échelle locale et de nombreux emplois sont créés.

Approche

Sur mandat du Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), RE-ACTIVATE soutient les pays partenaires de la région MENA, en premier lieu le Maroc, la Tunisie et l’Egypte, dans l’exploitation ciblée des effets socio-économiques des énergies durables. L’accent est mis sur les applications qui offrent des opportunités d’emploi supérieures à la moyenne, notamment l‘efficacité énergétique dans le bâtiment, l‘industrie et l’agriculture, ainsi que la production d’énergie décentralisée, en particulier grâce au photovoltaïque, au solaire thermique et à l’éolien.

Le projet soutient les partenaires dans la détermination des répercussions sur l’emploi de différentes applications énergétiques et dans l’amélioration continue de leurs approches politiques dans ce sens. Tout en soutenant le développement de conditions cadres idoines et d’instruments de promotion adaptés, il soutient aussi, par la formation initiale et continue, la mobilisation de compétences sur le terrain. Des exemples de réussite sont documentés et injectés de façon ciblée dans l’échange à l’échelle nationale et régionale. Les mesures sur le terrain et les projets pilotes complètent l’approche.

Les principaux partenaires nationaux sont les organismes étatiques concernés, les représentants du secteur privé et du monde associatif, les institutions d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, de même que les acteurs de la coopération internationale. Les partenaires internationaux sont, par exemple, le Centre régional pour les Énergies renouvelables et l’Efficacité énergétique (RCREEE) au Caire et l’Agence internationale pour les Énergies renouvelables (IRENA) à Abu Dhabi et à Bonn.

Les équipes qui constituent le projet RE-ACTIVATE dans les pays concernés et en Allemagne entretiennent des contacts avec les partenaires, réalisent des mesures sur le terrain et, sur la base des résultats, enrichissent le dialogue politique à l’échelle nationale, régionale et internationale. Le travail en réseau permet de tenir compte des particularités des pays partenaires et, parallèlement, de réaliser un échange d’expériences, par-delà les frontières nationales et les limites sectorielles.

Région MENA (RE-ACTIVATE). Un ouvrier installe un capteur solaire pour la production d'eau chaude sur un toit. (Photo: C. Weinkopf) © GIZ

Principaux résultats

RE-ACTIVATE organise des mesures de dialogue à l’échelle nationale et régionale avec les principales parties prenantes sur les méthodes d’évaluation et d’exploitation dans le but d’optimiser l’impact des énergies durables sur la création d’emplois et de revenus. Les résultats contribuent à l’amélioration des processus de discussion et de décision sur le terrain.

Sustainable Energy for Jobs (SE4JOBS), une mesure portée par plusieurs projets de la GIZ et coordonnée par RE-ACTIVATE, recense et évalue les bonnes pratiques et les expériences réussies dans les pays émergents et en développement en matière d’optimisation des effets socio-économiques des énergies durables. Les résultats et les recommandations sont mis à la disposition d’un plus large public via la boîte à outils SE4JOBS.

En outre, RE-ACTIVATE réalise, pour une sélection de pays et de secteurs cibles, des analyses de marché approfondies, grâce auxquelles les gisements d’emplois et les besoins en qualification sont déterminés de façon précise. Ces analyses tiennent compte aussi du secteur des services, offrant un fort potentiel d’emploi et pourtant souvent négligé.

Deux ouvriers construisent une maison efficace énergétiquement et respectueuse du climat. (Photo: M. Seyppel) © GIZ

Dans les pays concernés, le projet soutient la promotion de segments de marché fortement pourvoyeurs d‘emplois dans le domaine des énergies durables, tels que l’agriculture, l’agro-alimentaire, le textile/le cuir et les matériaux de construction, dont profitent des entreprises fortement consommatrices d’énergie et directement exposées à la concurrence internationale. Grâce aux mesures prises, l’impact environnemental et la consommation d’énergie des entreprises sont fortement réduits. Parallèlement se constitue une demande à l’échelle locale, à la recherche de produits et de services énergétiques nouveaux et durables.

Pour satisfaire à cette demande, RE-ACTIVATE contribue aussi à élargir l’offre locale de produits et de services et à renforcer la formation de techniciens et de cadres.

  • Le projet coopère de façon ciblée avec les fédérations et associations industrielles et professionnelles, de même que les initiatives de clusters dans le domaine des énergies durables. Un réseau transnational qui implique les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée donne des impulsions bénéfiques pour la structuration et la mise en œuvre de mesures de coopération et de projets d’investissements qui dépassent les frontières des pays.
  • Grâce à RE-ACTIVATE, des mesures de formation appliquée pour la main-d’œuvre locale sont réalisées. Des standards de qualité et des systèmes d’assurance-qualité sont développés et diffusés pour des formations initiales et continues orientées sur la pratique et compatibles à l’échelle internationale.
  • En coopération avec RCREEE, une banque de données régionale en ligne est constituée sur les normes et standards relatifs à la formation, de même que sur les procédés et les acteurs. Elle contribue au développement et à l’amélioration des systèmes de formation initiale et continue dans le domaine énergétique.