Réformer la gestion de l’eau en Tunisie et protéger les ressources naturelles

Projektkurzbeschreibung

Titre: Réforme du secteur de l’eau en Tunisie et protection des ressources naturelles
Commandée par: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)​​​​​​​
Pays: Tunisie
Principal agence d'exécution: Ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche maritime​​​​​​​
Durée globale: 2020 bis 2024

 

Filtre à eau usine jeans2

Contexte

Le bilan hydrique de la Tunisie est négatif. Cela signifie que la consommation d’eau de l’agriculture, de l’industrie et des ménages est supérieure à celle fournie par les affluents ou les précipitations. Cette surexploitation concerne avant tout les eaux souterraines. En conséquence, le niveau des nappes phréatiques baisse chaque année dans tout le pays. Les agriculteur·rice·s creusent toujours plus de puits profonds sans autorisation, ce qui accélère cette tendance. Le ministère tunisien de l’Agriculture considère que cela risque d’entrainer des conséquences irréversibles pour le développement du pays. La gestion des ressources en eau doit contrer ce phénomène, mais jusqu’à maintenant, elle s’est concentrée uniquement sur la mise à disposition d’eau par le biais de barrages. L’utilisation efficiente de l’eau n’a pas encore été priorisée.

Objectif

En Tunisie, la gestion de l’eau s’est améliorée. L’administration prend des mesures de manière proactive pour renforcer l’utilisation responsable de l’eau dans l’agriculture, chez les ménages et dans l’industrie.

Barrage Beni Mtir FR

Approche

Le projet soutient ses partenaires par le conseil politique, par la conception de bases de données modernes pour les tâches administratives, ainsi que par la formation initiale et continue des agriculteur·rice·s. En outre, il sensibilise le public à une utilisation responsable de l’eau, il élabore des plans de gestion des eaux souterraines et promeut la construction de réservoirs et de citernes. Dans le même temps, le projet apporte conseil pour une utilisation plus judicieuse à long terme des ressources naturelles en eau et en sol pour la production alimentaire, afin de réduire la consommation d’eau et de développer des solutions pratiques.

Dans ce sens, le projet travaille principalement dans les régions pilotes de Nabeul, Zaghouan, Mehdia et Kébili.

agriculteur avec Olivier FR

Dernière mise à jour: novembre 2021