Appui aux très petites, petites et moyennes entreprises

Description succincte du projet

Désignation : Appui aux très petites, petites et moyennes entreprises
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Organismes de tutelle : Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Économie numérique (MICIEN)
Pays : Maroc
Durée totale : 2015 à 2018

Atelier pour une croissance inclusive au Maroc © GIZ / Markus Kirchgessner

Situation initiale

L’un des principaux problèmes auxquels le Maroc doit faire face est le chômage élevé, notamment parmi les jeunes. Le secteur privé marocain est constitué à raison de 98 % de très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME), les-quelles contribuent pour près de 40 % au produit intérieur brut (PIB). Elles sont cependant loin d’exploiter pleinement leurs potentiels en termes de croissance et d’emploi. Des processus de réformes économiques, la promotion des PME et des nouveaux entrepreneurs ainsi que l’accès au financement créent les conditions d’une croissance partagée et inclusi-ve ayant des effets positifs sur l’emploi.

Objectif

Les services publics, les mesures de soutien publiques et privées et les services financiers pour les TPE-PME marocai-nes sont améliorés.

La formation professionnelle dans la pratique © GIZ / Markus Kirchgessner

Démarche

L’équipe du projet aide des institutions privées et publiques, comme par ex. le Comité national de l’environnement des affaires, à améliorer le cadre réglementaire. Des services de formation et de conseil pour les petites et moyennes entre-prises sont d’ores et déjà proposés par Maroc PME (ex-Agence nationale pour la promotion de la PME). En liaison avec Maroc PME, l’équipe du projet standardise les services de formation et de conseil et les adapte aux besoins des très petites, petites et moyennes entreprises. Les partenaires certifient les formateurs et conseillers et mettent en place une offre de services de formation et de conseil à l’échelle du pays tout entier. Avec l’appui du projet, Maroc PME évalue les impacts de cette offre sur le secteur privé.

Afin de faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises aux services financiers, le projet prête conseil au ministère de l’Économie et des Finances. L’équipe du projet développe avec lui une stratégie nationale d’inclusion financière. Par ailleurs, de nouveaux instruments de financement sont élaborés, au nombre desquels figure le concept des investisseurs providentiels (« business angels »). Il s’agit plus précisément d’entreprises ou de particuliers qui investissent dans une entreprise marocaine ou qui la font bénéficier de leurs savoirs et de leurs contacts. L’attention se porte aussi sur des instruments tels que le financement participatif (« crowd funding »), qui permet à un grand nombre de personnes d’investir dans des entreprises prometteuses via une plateforme Internet. Ces options de financement facilitent l’accès aux services financiers pour les PME et les entrepreneurs potentiels. Parallèlement, les partenaires et l’équipe du projet s’attachent à élargir l’offre en matière d’éducation financière pour les PME.

Résultats

Suite à la coopération établie dans le cadre du projet antérieur, le gouvernement marocain a élaboré la stratégie nationa-le d’appui aux très petites, petites et moyennes entreprises. Il a introduit le statut de l’auto-entrepreneur, qui facilite l’accès des indépendants au secteur formel et leur confère un statut juridique particulier. Mi-2016, plus de 30 000 indé-pendants s’étaient déjà inscrits comme auto-entrepreneurs et ont ainsi pu accéder à des mesures de soutien de l’État.

Le projet antérieur a testé des produits de formation continue et de conseil avec Maroc PME. Face aux résultats de ces tests, Maroc PME a décidé de proposer aux TPE-PME des formations à la création d’entreprise et au management selon le concept CEFE. Le CEFE (« Competency based Economies through Formation of Enterprise ») est une méthode éprouvée de formation et de promotion de la petite entreprise. Il s’agit d’un concept de formation modulaire visant à améliorer les compétences entrepreneuriales et commerciales ainsi que les qualifications clés d’entrepreneurs potentiels et existants. Maroc-PME propose en outre l’approche de conseil « Nucleus » (NAWAT) par laquelle différents entre-preneurs d’un même secteur se retrouvent pour partager leurs questionnements, leurs problèmes et leur expérience. Un conseiller accompagne et conseille le groupe. Ensemble, les entrepreneurs trouvent ainsi des solutions et de nouvelles idées. Un réseau de formateurs et conseillers certifiés ainsi que des prestataires de services publics et privés dûment accrédités mettent leur savoir-faire à disposition sur l’ensemble du territoire. Dans ce contexte, le projet accompagne l’agence Maroc PME dans toutes les étapes et met en place avec elle un système lui permettant de superviser les im-pacts de son travail. Fin 2016, environ 160 formateurs et conseillers certifiés se tiennent à disposition. Les 400 premiers entrepreneurs et indépendants auront alors pris part à des formations continues.

L’expérience montre que les entrepreneurs trouvent ensemble des solutions à leurs problèmes grâce à des rencontres « Nucleus » régulières et encadrées, et qu’ils ont pu par la suite accroître leur productivité et créer des emplois. Les femmes chefs d’entreprises profitent à titre exclusif du programme de services de conseil « Entre Elles » spécialement conçu à leur intention et qui leur permet de partager leur expérience. Les femmes ont ainsi optimisé les processus dans leurs entreprises, renforcé leurs capacités de management et augmenté leurs chiffres d’affaires. Maroc PME entend bien poursuivre cette activité de conseil.

Formation de couturières © GIZ / Markus Kirchgessner