Sécurité alimentaire et nutritionnelle, renforcement de la résilience aux crises alimentaires

Description succincte du projet

Designation: Programme mondial «Sécurité alimentaire et nutritionnelle, renforcement de la résilience»
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Bénin, Burkina Faso, Cambodge, Éthiopie, Inde, Kenya, Madagascar, Malawi, Mali, Togo, Yémen, Zambie
Organisme de tutelle: Diffère en fonction du pays
Durée totale: de 2014 à 2023

Situation initiale

Environ 821 millions d’êtres humains à travers le monde sont sous-alimentés et deux milliards de plus souffrent de malnutrition chronique. La malnutrition est particulièrement répandue en Afrique subsaharienne et en Asie, empêchant les individus de développer leur potentiel et affectant les chances de développement de pays tout entiers.

Un apport insuffisant d’oligoéléments tels que le fer, le zinc et la vitamine A au cours de ce que l'on appelle la période des 1 000 premiers jours – de la conception jusqu'au deuxième anniversaire – a un effet à long terme sur la santé et la qualité de vie des enfants. La malnutrition affecte le développement physique et mental. Les possibilités d'étudier et, plus tard, de démarrer une carrière peuvent s'en trouver considérablement réduites.

De multiples causes sont à l’origine de la faim et de la malnutrition : la pauvreté, les crises, les conflits, la surpopulation, les catastrophes naturelles ainsi que le manque d’accès à des soins de santé, à de l’eau potable et à des services d’assainissement. Les connaissances en matière de nutrition et de mesures d'hygiène simples mais efficaces font souvent défaut. La lutte contre la faim et la malnutrition doit donc être menée sur un large front afin de remédier à ses causes multiples et complexes de manière globale.

Objectif

Renforcer la résilience aux crises alimentaires et la sécurité alimentaire et nutritionnelle des personnes, surtout des femmes en âge de procréer, des femmes enceintes, des mères allaitantes et des jeunes enfants.

Approche

Sur mandat du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le programme « Sécurité alimentaire et nutritionnelle, renforcement de la résilience » intervient dans 12 pays d’Afrique et d’Asie : le Bénin, le Burkina Faso, le Cambodge, l’Éthiopie, l’Inde, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Togo, le Yémen et la Zambie. Il soutient des stratégies de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les pays partenaires, se concerte étroitement avec les ministères concernés et coopère avec des organisations non gouvernementales, nationales et internationales, ainsi qu’avec d'autres donateurs. Le programme s'appuie également sur des programmes existants de la coopération allemande au développement. Cela assure la continuité et une approche commune de la question de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les approches faisant en permanence l'objet d'une intégration dans les structures locales. En soutenant les gouvernements dans le cadre du Mouvement pour le renforcement de la nutrition (SUN - Scaling Up Nutrition), le programme contribue directement aux efforts mondiaux visant à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et, ainsi, aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies.

Initiative spéciale « EINEWELT ohne Hunger » (Un seul monde sans faim). Sur un marché africain : Des femmes négocient l’achat et la vente de fruits. (Photo : Klaus Wohlmann) © GIZ

Afin de remédier de manière intégrée aux multiples causes de la malnutrition et de la sous-alimentation, le programme établit des liens entre les actions engagées dans divers secteurs, notamment l'agriculture, la santé, l'éducation, la protection sociale et WASH (eau, assainissement et hygiène). Le principal groupe cible du programme comprend les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes, les mères allaitantes et les jeunes enfants, qui sont particulièrement touchés par la malnutrition.

Le programme éduque les femmes à une alimentation saine et équilibrée et leur apprend à cultiver, stocker et préparer des aliments. La connaissance des bonnes pratiques d'hygiène dans les ménages et la fourniture d'eau propre renforcent la santé humaine, car un corps sain absorbe et utilise plus efficacement les éléments nutritifs.

autre langue

Téléchargements

Autres informations