Promotion de l’économie et développement local

Description succincte du projet

Désignation : Promotion de l’économie et développement rural dansles zones excentrées du Maroc (PEDEL)
Commettant : Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Maroc
Organisme de tutelle politique : Ministère de l’Interieur du Royaume Maroc
Durée totale : 2015 à 2022

Contexte

Une part importante du développement économique au Maroc se concentre jusqu’à présent sur les principaux centres économiques du pays. Ainsi, certaines provinces très éloignées de ces centres, et dont les marchés locaux n’ont que des débouchés limités, sont coupées de cet essor économique national. Pourtant, la transformation locale et une meilleure commercialisation des produits agricoles et artisanaux, ou encore l’amélioration des prestations de service par exemple, recèlent un potentiel considérable en matière de développement économique et d’augmentation des revenus dans ces régions. Toutefois, la plupart des Très Petites, Petites et Moyennes Entreprises (TPME) existantes dans les provinces rurales ne sont guère compétitives et ce potentiel pour la création de revenus et d’emplois demeure peu exploité.

Objectif

La performance économique des Très Petites, Petites et Moyennes Entreprises (TPME) dans les provinces sélectionnées est améliorée. Les revenus ont augmenté et la situation en termes d’emploi s’est améliorée.

Approche

Le projet fait partie de l’initiative spéciale « Stabilisation et développement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord » (SI-MENA) et contribue à la promotion d’une croissance économique génératrice d’emplois. 

Pour cela, le projet, implanté dans huit provinces excentrées du Sud-Est du Maroc (Midelt, Ouarzazate, Tata, Tinghir, Zagora, Errachidia, Azilal et Al Haouz), met en œuvre des mesures favorisant la promotion de l’économie locale. Il est ainsi prévu d’améliorer la performance économique de 9 450 entreprises d’ici la fin du projet en 2022, à travers notamment l’augmentation des chiffres d’affaires, l’accès à de nouveaux marchés et le développement de nouveaux produits. Les TPME locales sont pour cela appuyées à mieux identifier et exploiter les potentiels économiques existants.

En coopération avec ses partenaires, le projet appuie au niveau provincial la mise en place de Comités Provinciaux pour le Développement Économique (CPDE). Ces plateformes multipartites encouragent l’échange et la concertation entre les représentant·e·s des acteurs de la sphère publique, du secteur privé et de la société civile. Ensemble, ces acteurs élaborent des stratégies coordonnées en faveur de la promotion locale de l’économie et de l’emploi. En outre, le projet appuie des chaînes de valeur sélectionnées à fort potentiel de développement et d’impact. À travers des mesures de conseil, des formations et des évènements de marketing, le projet contribue à améliorer la qualité et surtout la commercialisation des produits dans ces chaînes de valeur. Il s’agit ici par exemple de l’amélioration de la performance et de l’accès au marché, ainsi que de l’accroissement de la rentabilité dans des chaînes de valeur comme les dattes, le tapis et l’eau de rose. Ainsi de nouveaux marchés porteurs peuvent notamment être conquis. 

En étroite collaboration avec son partenaire de tutelle, le Ministère de l’Intérieur du Royaume du Maroc, le projet prépare la réplication et le renforcement de ses approches, expériences et bonnes pratiques qui sont capitalisées et valorisées sous la forme d’une boîte à outils digitale. Celle-ci sera mise à disposition du partenaire pour permettre d’étendre les approches du projet à d’autres provinces du Royaume.

La mise en œuvre du projet est appuyée par les cabinets d’études et de conseil AFC Consulting Group et Como Consult.

Résultats

  • Jusqu’à présent, le projet a contribué à améliorer la performance économique de 4 380 entreprises. 
  • La situation en termes d’emploi s’est améliorée dans 3 000 entreprises. Par conséquent, les revenus ont augmenté, de nouveaux emplois ont été créés et/ou les conditions de travail ont été améliorées.

autre langue