Partenariat énergétique maroco-allemand

Brève description du projet

Désignation: Le Partenariat Énergétique Maroco-Allemand (PAREMA)
Commettant: Ministère fédéral allemand de l'Économie et de l’Énergie (BMWi)
Pays: Maroc
Organisme de tutelle: Ministerium für Energie, Bergbau und Umwelt (MEM), Ministry of Energy, Mines and Environment (MEM), Ministère de l'Énergie, des Mines et de L’Environnement (MEM)
Durée totale: De 2012 à 2022

GIZIMAGE_Parema_Logo_1

Situation initiale

Le Partenariat énergétique maroco-allemand (PAREMA) a été conclu en 2012 par la signature d’une déclaration d’intention commune. Le Maroc possède un immense potentiel de production d’énergies renouvelables, notamment dans les domaines du solaire et de l’éolien. De par sa proximité géographique et ses interconnexions électriques avec l’Europe, ce pays pourrait être intégré au marché européen de l’électricité, ce qui permettrait ainsi sur le long terme un échange d’énergie durable avec des avantages mutuels. La Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) conseille et soutient le partenariat énergétique maroco-allemand, dont l’objectif est d’apporter une contribution à la transition énergétique globale et d’aider le marché marocain de l’énergie à opérer cette transformation.

PAREMA fait partie du programme mondial de « soutien aux partenariats énergétiques bilatéraux noués avec des pays émergents et en développement ». Ce programme épaule le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) dans la mise en œuvre et le développement des partenariats énergétiques conclus avec l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Brésil, le Chili, la Chine, l’Inde, la Jordanie, le Maroc, le Mexique et la Tunisie ainsi que dans la mise en place de nouvelles structures de dialogue avec d’autres pays émergents et en développement.

Objectif

Le Maroc exploite les énergies renouvelables et a recours à des technologies énergétiques efficaces. Des conditions cadres légales ont été instaurées pour la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Approche

Les domaines de coopération et les champs thématiques du partenariat énergétique sont notamment:

  • Aide à l’élaboration de stratégies énergétiques s’inscrivant sur le long terme ;
  • Promotion de projets économiques et de recherche axés sur le marché ;
  • Mise au point de stratégies bas carbone mettant en œuvre des projets touchant à l'énergie ;
  • Conseil pour l’intégration au marché et aux systèmes des énergies renouvelables ;
  • Ouverture des réseaux à basse et moyenne tension afin de pouvoir injecter de l’électricité d’origine photovoltaïque ;
  • Promotion de mesures en faveur de l’efficacité énergétique.

Ce partenariat énergétique est noué entre le BMWi et le ministère marocain de l'Énergie, des Mines et de L’Environnement (MEME).

Les principaux autres acteurs sont:

  • Ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire (BMU) ;
  • Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) ;
  • Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (AA) ;
  • Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) ;
  • Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) ;
  • Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et exploitant du réseau
  • Société d’investissements énergétiques (SIE) en qualité de Super ESCO ;
  • Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN)

Résultats

En novembre 2018, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ordonné que soit augmentée la part des énergies renouvelables d’ici 2030. Cette volonté va dans le même sens que le plan d'extension du réseau électrique dressé par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable ONEE, qui en établira une version finale pour 2020.

La journée maroco-allemande de l’énergie organisée au Maroc sur le thème de la « réussite de la transition énergétique » a rassemblé plus de 350 personnes issues de la scène politique, économique, de la recherche, des laboratoires d’idées, des médias et de société civile pour un échange sur les thématiques clés de la transition énergétique. Un vif intérêt pour le développement de la solution « Power to X » (PtX) y a notamment été soulevé. Le « procédé Power to X » permet de stocker les surplus d’électricité à l’aide de différentes technologies. Une mission exploratoire avait été organisée en 2018 en Allemagne par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN). Suite au partenariat énergétique mis en place, elle a été suivie d’une étude de faisabilité lancée pour sonder les opportunités que recèle le PtX au Maroc. Au regard de son potentiel d’importation, le projet a notamment suscité le vif intérêt d’acteurs allemands du secteur de l’énergie.

Avec l’appui d’associations, un label de qualité national pour les installateurs de systèmes photovoltaïques a par ailleurs été créé. La vocation du label « taqa pro » est d’assurer la qualité des installations. Ce label distingue entre trois catégories d’installations photovoltaïques (installations PV) selon leur taille. Il est rattaché à une liste de contrôle référençant les principales normes. Cette liste contient trois différents programmes de formation à l’intention des installateurs, une charte à laquelle ils s’engagent à adhérer, un portail Internet répertoriant les technicien(ne)s agréé(e)s et aussi un système de contrôle destiné à la clientèle.

La mise en place de ce label valorise d’une part les relations et la notoriété des secteurs de l’énergie des deux pays. D’autre part, le nouveau mécanisme de contrôle facilite l’assurance qualité pour l’activité des entreprises allemandes du secteur PV au Maroc.

AZI_0647