Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables

Brève description du projet

Intitulé: Promotion de l’électrification rurale par les énergies renouvelables
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Madagascar
Tutelle politique: Agence de Développement de l’Électrification Rurale (ADER)
Durée totale: de 2009 à 2012 

Content related image

Situation initiale

Actuellement, moins de cinq pour cent de la population rurale de Madagascar ont accès à l’électricité. Pour couvrir les besoins quotidiens en énergie, la majeure partie de la population dépend du pétrole lampant, des bougies, des batteries, des générateurs diesel et du bois de feu. Le faible taux d’accès à l’électricité constitue un obstacle majeur pour le développement rural.

Madagascar dispose pourtant d’un grand potentiel en sources d’énergie renouvelable, surtout en énergie hydraulique. La promotion de l’approvisionnement décentralisé en énergie à partir de sources énergétiques renouvelables est, de ce fait, une priorité pour le gouvernement de Madagascar.

Objectifs

La capacité de l’Agence de Développement de l’Électrification Rurale (ADER) ainsi que d’autres organismes de l’État, institutions de recherche, investisseurs privés et projets de développement est renforcée en vue de prospecter, planifier et mettre en œuvre des projets d’électrification rurale par les énergies renouvelables.

Approche

Le projet vise à améliorer l’accès à l’électricité générée à partir de sources énergétiques renouvelables et à promouvoir l’utilisation productive de cette électricité en milieu rural dans l’objectif de réduire la dépendance aux énergies fossiles. L’organisation chargée de l’exécution est l’Agence de Développement de l’Électrification Rurale – ADER.

Le projet comprend trois composantes:

  • Renforcement institutionnel de l’ADER
  • Amélioration de la planification énergétique régionale
  • Promotion du secteur privé et de la mise en œuvre de projets

Résultats atteints jusqu’à présent

Le projet a appuyé la planification de projets d’électrification rurale par l’introduction du logiciel GEOSIM et en particulier par la saisie des informations. Les exigences posées à l’élaboration des études de faisabilité pour les sites des petites centrales hydro-électriques ont été normalisées. Jusqu’à présent, huit études ont été élaborées sur la base de ces principes en collaboration avec des prestataires de services locaux.

Plusieurs formations continues ont été menées pour les exploitants de petits projets hydro-électriques :

  • Prospection des sites potentiels et élaboration de huit études techniques de faisabilité en 2009 et de quinze en 2010
  • Élaboration de plans de financement à long terme pour de nouveaux projets et instauration de systèmes comptables satisfaisant aux exigences des banques de financement
  • Surveillance et contrôle des travaux lors de la construction de petites centrales hydro-électriques

A Tsarasaotra, l’extension du réseau d’une petite centrale hydro-électrique a été effectuée. Cette extension assure aux 4 300 habitants de la commune une alimentation durable en électricité par des énergies renouvelables.

Grâce à une collaboration entre le secteur privé (prestataires de services locaux, investisseurs) et l’État (Agence de Développement de l’Électrification Rurale, communes), deux petites centrales hydro-électriques sont présentement planifiées et en construction en milieu rural à Madagascar. Depuis 2013, elles assurent à trois communes supplémentaires un approvisionnement durable en électricité par des énergies renouvelables. Un de ces projets va remplacer le système d’alimentation existant reposant sur des générateurs diesel, ce qui aura en plus pour effet de réduire la production de CO2.