Partenariat énergétique algéro-allemand

Description succincte du projet

Désignation : Partenariat énergétique algéro-allemand
Commettant : Ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi)
Pays : Algérie
Organisme de tutelle : Ministère de l’Énergie de la République algérienne démocratique et populaire
Durée totale : De 2015 à 2022

EP Algerien_Logo-partenariat_300

Situation initiale

Conclu en 2015 par la signature d’une déclaration d’intention commune par les ministres compétents, le Partenariat énergétique algéro-allemand est la plateforme centrale du dialogue institutionnalisé entre l’Allemagne et l’Algérie en matière de politique énergétique. Il a vocation à la fois à apporter une contribution à la transition énergétique mondiale et à accompagner l’Algérie dans le développement des énergies renouvelables. L’Algérie dispose d’un potentiel très intéressant en matière d’énergies renouvelables, surtout dans le le solaire et l’éolien, mais n’en tire actuellement qu’une faible part de sa production énergétique. Elle met à profit les enseignements de la transition énergétique allemande pour élaborer et mettre en œuvre une politique énergétique nationale axée sur un approvisionnement énergétique respectueux de l’environnement.

Le projet de soutien au partenariat énergétique algéro-allemand fait partie du projet mondial « Soutien aux partenariats énergétiques bilatéraux dans les pays en développement et émergents ». La GIZ appuie le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) dans le développement de la conception et la mise en œuvre des partenariats énergétiques avec l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Brésil, le Chili, la Chine, l’Inde, la Jordanie, le Maroc, le Mexique et la Tunisie ainsi que dans la mise en place de nouvelles structures de dialogue avec d’autres pays en développement ou émergents.

Objectif

L’Algérie se dote d’un approvisionnement énergétique respectueux de l’environnement en misant sur les énergies renouvelables et les technologies énergétiques efficaces. Une de ses priorités est la création d’un cadre réglementaire propice au développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Approche

Le partenariat énergétique porte sur les thématiques et champs de coopération suivants :

  • Développement et intégration des énergies renouvelables aux réseaux
  • Instauration de mécanismes de financement pour les énergies renouvelables
  • Amélioration de l’efficacité énergétique dans l’industrie
  • Modélisation macroéconomique de scénarios énergétiques à long terme

Un comité de pilotage dirigé par le BMWi et le ministère algérien de l’Énergie est responsable de la stratégie du partenariat énergétique. Des représentant·e·s des gouvernements et des agences publiques de l’énergie s’impliquent dans le partenariat.  Deux groupes de travail consacrés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique ont été créés. Instances ouvertes, ils accueillent des acteurs issus du milieu des entreprises, de la recherche et des associations et initiatives, qui peuvent y soumettre leurs projets.

Autres acteurs majeurs :

  • Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (AA)
  • Ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la Nature et de la Sûreté nucléaire (BMU)
  • Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
  • Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG)
  • Groupes publics d’approvisionnement en énergie Sonatrach et Sonelgaz

La GIZ a appuyé la création de deux secrétariats permanents à Alger et Berlin, qui sont l’interlocuteur de référence et une plateforme d’information pour les activités du partenariat énergétique.

Résultats

  • Les réunions régulières du comité de pilotage et des groupes de travail permettent un dialogue politique entre les décideur·euse·s allemand·e·s et algérien·ne·s. Le point culminant de ces échanges est la Journée algéro-allemande de l’énergie, une manifestation annuelle consacrée au débat sur les politiques énergétiques internationales et les orientations de la transition énergétique algérienne et allemande.
  • Lors des réunions du conseil consultatif local du partenariat énergétique, les participants identifient les questions centrales des entreprises allemandes opérant dans le secteur énergétique algérien, en débattent et les intègrent ensuite au dialogue avec les institutions du secteur algérien de l’énergie. D’autres formats du partenariat énergétique, comme l’élaboration d’études ou la tenue d’ateliers de stratégie, méliorent l’état des connaissances sur l’impact économique de la transition énergétique.
  • Les voyages d’étude de délégations algériennes en Allemagne permettent un échange d’expériences sur des thèmes précis et contribuent au dynamisme du partenariat. Une délégation s’est ainsi rendue à Francfort pour y échanger avec des institutions et entreprises allemandes sur l’intégration des réseaux et bénéficier l’expérience de ces acteurs. D’autres voyages d’études fructueux ont eu lieu sur des sujets comme la « Promotion de l’efficacité énergétique dans le secteur privé algérien » et la « Modélisation macroéconomique de scénarios énergétiques ».
Ulrike Knotz H.E. Fathma-Zohra Cherfi_Energietag