Entreprises compétitives et nouvelles opportunités professionnelles pour la création d'emplois et de revenus

Description succincte du projet

Designation: Innovation, emploi et développement économique régional
Commettant: Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Tunisie
Organisme de tutelle: Ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises (MIPME) 
Durée totale: de 2018 à 2021

Buff-Tunesien-8

Situation initiale

L’économie tunisienne demeure confrontée à de grands défis. La compétitivité de nombreuses sociétés est faible pour réduire à long terme un chômage élevé de plus de 15 %. Les voies porteuses à retrouver la croissance du pays concernent les compétences de gestion modernes, l’innovation à travers le transfert technologique et la transformation digitale. Le projet « Innovation, Développement régional et Emploi » s’inspire de ces possibilités.

Les populations jeunes, surtout, ne voient pas de perspectives d’avenir, ce qui se traduit par des mouvements d’émigration et des troubles sociaux. 

Objectif

La performance économique d’entreprises dans des secteurs sélectionnés est améliorée.

IDEE_RH_059 - Kopie

Approche

La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH intervient sur deux différents niveaux. D’une part, elle poursuit diverses approches de promotion des petites et moyennes entreprises afin de les rendre plus compétitives et de renforcer la demande de main d'œuvre. D’autre part, elle agit sur l’offre du marché d’emploi en cherchant à améliorer qualitativement l’employabilité des étudiant·e·s et des personnes en recherche d’emploi en l’adaptant aux besoins de l’économie. 

Des offres d’orientation professionnelle et des formations continues dans des secteurs économiques porteurs sont par exemple proposées dans les centres de carrière d'universités en vue d'améliorer les perspectives professionnelles des jeunes diplômé·e·s de l'enseignement supérieur. Sur la plateforme en ligne « Tunicod », les étudiant·e·s et demandeur·euse·s d’emploi peuvent par ailleurs élargir leurs connaissances informatiques, ce qui aide à résorber le manque de main d'œuvre dans ce domaine.

Du point de vue de la demande, l’accent est mis sur la promotion des petites et moyennes entreprises. En collaboration avec des entreprises, associations professionnelles, consultants en entreprises privées et institutions étatiques, des services de conseil orientés sur les besoins sont proposés à des tarifs progressifs dans les domaines de la gestion des ressources humaines, du marketing et de la transformation digitale. En outre, les entreprises ont la possibilité d’obtenir une assistance professionnelle personnalisée via une approche développée par la GIZ, le SME Loop. 

Les domaines d’expertise du projet sont l’« Industrie 4.0 » et la transformation digitale. À cet égard, les entreprises sont sensibilisées aux avantages liés aux méthodes de production digital et conseillées lors de la mise en pratique. Par ailleurs, le transfert technologique entre les entreprises et les institutions de recherche est promu par des accords de coopération.

Le projet se concentre également sur les entreprises situées dans les régions structurellement défavorisées, en soutenant les chaînes de valeur de dattes, de l’huile d’olive, du marbre, du plâtre et de la biotechnologie, afin que celles-ci puissent atteindre leur potentiel de croissance.

Afin de promouvoir le développement économique de la région de Sfax, le projet soutient la création de l’agence « Sfax international » en intégrant les expériences de la région allemande du Bade-Wurtemberg. Cette agence de promotion économique régional réunit des entreprises, des associations, des établissements de l'enseignement supérieur et des institutions publiques dans l’objectif d’augmenter la compétitivité de la région et d’attirer les investissements, en particulier dans les domaines économiques innovants.

Avec le soutien de l’Union européenne (UE), les tunisiennes et tunisiennes vivants à l’étranger sont encouragé·e·s à s’engager pour le développement économique de leur pays d’origine, ce qui se traduit par un appui à la création d’entreprises et à l'échange de connaissances.

Résultats

Jusqu’à présent, plus que 600 entreprises ont profité des services de conseil et de soutien. Ceci englobe des entreprises situées dans les régions nord-est, dans le centre et dans le sud du pays y compris des entreprises spécialisées dans les dattes, l’huile d’olive, le marbre, le plâtre, la biotechnologie et l’industrie. Plus de la moitié des entreprises ont lancé de nouveaux produits, augmenté leur rentabilité et amélioré les revenus de leur propre personnel. Le renforcement de la performance entrepreneuriale a ainsi permis la création de plus de 2500 nouveaux emplois jusqu’à présent. 

Avec la création de la société de promotion économique régionale « Sfax International », des représentants et représentantes de haut rang d’associations scientifiques et économiques locales ont été sollicités pour une future collaboration. 

Dans le domaine de la transformation digitale, un plan d’action a été élaboré avec le ministère de l’Industrie pour promouvoir l’Industrie 4.0. Des manifestations consacrées aux technologies de l’information et de la communication (TIC) ont déjà sensibilisé 200 entreprises à cette thématique. Par ailleurs, le projet a contribué à la création de 54 partenariats entre des entreprises et des institutions de recherche pour assurer le transfert technologique et une optimisation de produits. 

160 étudiant·e·s ont reçu une formation à des thèmes informatiques via la plateforme « Tunicod ».
Afin de préparer les étudiant·e·s aux exigences du marché du travail et de les qualifier à cet égard, une vingtaine de conseillers et conseillères ont été formés dans des centres de carrières des universités. Ainsi, plus de 8000 étudiant·e·s ont bénéficié jusqu’à présent de mesures d’information et de qualification. 

En tout, 5000 entrepreneurs / entrepreneuses et demandeurs / demandeuses d’emploi ont bénéficié de formations continues individuelles, de coachings et mesures de sensibilisation.

En vue d’encourager les idées de projets de tunisiens et tunisiennes vivant à l’étranger, un incubateur d’entreprises est soutenu pour leurs proposer des mesures de conseil et de coaching pour les tunisiens et tunisiennes vivant en Europe, qui désirent investir et mettre en œuvre des opportunités d’affaire dans leur pays d’origine. Plus de 800 tunisiens et tunisiennes vivants en Europe ont déjà été informés des possibilités d'engagement en Tunisie.

autre langue

Téléchargement