Les structures de la police au Cameroun sont renforcées

Description succinte du projet

Designation : Programme pour la création et le renforcement des unités de police de plusieurs pays d’Afrique
Composante Cameroun
Commettant : Ministère fédéral allemand des Affaires étrangères
Pays : Cameroun
Organisme de tutelle : Délégation Générale à la Sûreté Nationale (DGSN)
Durée totale : 2019 à 2022

Cameroon. Practising taking fingerprints. © GIZ

Situation initiale

Depuis 2009, la GIZ promeut des processus de réforme de la police en Afrique sur commande du ministère fédéral allemand des Affaires étrangères. Le programme y met actuellement en œuvre onze composantes bilatérales ou régionales. Les pays et régions partenaires sélectionnés se caractérisent tous par une fragilité des structures étatiques dont les manifestations varient selon le contexte.

Longtemps considéré comme l’un des pays africains les plus stables sur le plan politique, le Cameroun est désormais exposé aux attaques du groupe islamiste Boko Haram, notamment dans le Nord, et à des affrontements entre séparatistes et services militaires ou de sécurité dans les deux régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Quant à l’est du pays, il pâtit de l’instabilité de la République centrafricaine. Ainsi des groupes rebelles franchissent de temps à autre la frontière. Le Cameroun est également confronté au commerce transfrontalier illicite de biens de valeur, tels que les espèces animales sauvages, le bois, les minéraux et les armes, ainsi qu’à la traite d’êtres humains.

La faible capacité à créer un environnement sûr pour la population et les cas récurrents de corruption minent la confiance des citoyennes et des citoyens dans les services répressifs de l’État. La coopération insuffisante entre la police et la population a pour conséquence une incapacité de l’État à contrôler efficacement la criminalité. Il en résulte un taux de criminalité élevé et un faible taux d’élucidation des délits.

Objectif

La police camerounaise contribue à la stabilité nationale et régionale et regagne la confiance de la population.

bild2

Approche

Le projet renforce les capacités de  la police judiciaire camerounaise pour engager des poursuites contre des infractions de manière professionnelle et en conformité avec les lois  et  obtenir ainsi des taux d’élucidation plus élevés. Il vise à améliorer la coopération entre la police et les autres services répressifs. Une attention particulière est accordée au perfectionnement du mécanisme interne de plaintes contre les manquements de la police afin de renforcer la confiance de la population dans la force de sécurité nationale.

Le projet conçoit les processus en collaboration avec le porteur institutionnel, la Délégation Générale à la Sécurité Nationale (DGSN). Ces processus s’inspirent des stratégies nationales ou internationales existantes. Une attention particulière est accordée au respect des droits humains dans les services de police ainsi qu’à l’égalité des genres. Par ailleurs, la DGSN bénéficie d’un appui dans les domaines de l’infrastructure et de l’équipement, de la formation initiale et continue ainsi que dans le secteur du développement organisationnel.

Résultats

Le projet a amélioré l’efficacité de la police des frontières au Cameroun. La construction de postes frontières et la formation de gardes-frontières ont permis de renforcer le professionnalisme de ces unités. La population frontalière est clairement plus satisfaite. Afin que la lutte contre la criminalité transnationale organisée puisse être menée plus efficacement, les agents de la police des frontières ont été formés à la recherche de stupéfiants et à la lutte contre le terrorisme.

En outre, le programme a soutenu avec succès la police judiciaire camerounaise : des actions de formation continue, l’utilisation de la base de données dactyloscopiques numérisée et le déploiement ciblé de personnel de la police technique et scientifique ont permis d’accroître les performances de la police. Les enquêtes judiciaires sont désormais conduites de manière plus professionnelle, en conformité avec la législation et en adéquation avec les normes internationales.

 

Dernière mise à jour : Octobre 2020

Cameroon. Group photo of participants in a training course. © GIZ

AUTRE LANGUES

TÉLÉCHARGEMENT