Renforcement de la gouvernance climatique au service de la mise en œuvre de la CPDN

Description succincte du projet

Description : Renforcement de la gouvernance climatique au service de la mise en œuvre de la CPDN 
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Algérie
Partenaire politique : Ministère des Affaires étrangères (MAE); Ministère de l’Environnement et des Énergies Renouvelables (MEER) (en tant que partenaire technique)
Durée totale : 2018 à 2021

Situation initiale

En ratifiant l’Accord de Paris sur le climat en octobre 2016, le gouvernement algérien a reconnu l’importance et la nécessité de la protection du climat et s’est engagé à développer sa Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN). En matière d’atténuation, la CPDN prévoit, avec un soutien international, une réduction des gaz à effet de serre de 22 pour cent d’ici 2030, dont une réduction de 7 pour cent qui sera réalisée avec des moyens nationaux. En matière d’adaptation, la CPDN algérienne invoque la nécessité d’élaborer un Plan National d’Adaptation et de mettre en œuvre les mesures prévues dans le Plan National Climat. Bien que l’Algérie développe déjà plusieurs stratégies intégrant des aspects du changement climatique et ait créé des institutions correspondantes, elle doit encore renforcer sa gouvernance climatique.

Objectif

Renforcement de la gouvernance climatique au service de la contribution prévue déterminée au niveau national

Approche

À l’issue du projet « Appui au Plan National Climat », qui a pris fin en octobre 2018, le projet a engagé un processus de consultation avec les partenaires pour redéfinir et planifier les objectifs du projet et les indicateurs. La mise en œuvre des activités opérationnelles démarre en novembre 2019.

Le projet vise à promouvoir la gouvernance climatique par une approche participative et multisectorielle. Le partenaire politique est le Ministère algérien des Affaires Etrangères, qui représente la politique climatique de l’Algérie au niveau international et est également point focal pour toutes les questions relatives à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Les mesures suivantes sont prévues :

  • Renforcement des conditions-cadres institutionnelles et juridiques de la gouvernance climatique par l’amélioration des mécanismes de pilotage et de coordination
  • Intégration d’aspects de la CPDN relatifs à l’adaptation et à l’atténuation dans la documentation de planification et de stratégie pour deux secteurs pilotes 
  • Instauration de mécanismes permettant le suivi et l’établissement de rapports sur les résultats des activités d’adaptation ou d’atténuation dans les secteurs pilotes
  • Élaboration de plans climatiques locaux sur la base d’un guide méthodologique pour la mise en œuvre de la CPDN au niveau local selon une approche sensible au genre