Mise en œuvre du Plan National Climat

Description succincte du projet

Déscription: Appui à la mise en œuvre du Plan National Climat de l’Algérie
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Algérie
Partenaire politique: Ministère de l’Environnement et des Energies Renouvelables (MEER)
Durée totale: 2014 à 2018

Situation initiale

L'Algérie ressent de plus en plus sévèrement les effets du changement climatique. Cela concerne tout particulièrement le nord du pays, une étroite bande côtière sur laquelle se concentre la majeure partie de la population, de la production agricole et de l’industrie. Les températures moyennes augmentent ainsi que le nombre de phénomènes météorologiques extrêmes, tels que sécheresses, précipitations intenses et tempêtes. L’Algérie a adopté plusieurs stratégies et programmes pour faire face au défi climatique. Cependant, la thématique du climat n’est pas encore suffisamment prise en compte dans les politiques adoptées dans les différents secteurs, dont l'agriculture.

Objectif

L'importance du changement climatique se reflète dans les politiques sectorielles concernées et dans la planification du développement au niveau national et local en Algérie. Les agents du ministère de l'Environnement et des Énergies renouvelables sont mieux à même d'assumer leurs tâches dans le domaine du changement climatique et la population est sensibilisée aux mesures à prendre en matière de protection du climat.

Approche

Le projet propose une assistance consultative, des formations, des voyages d'étude et des activités d'information. Le but recherché est d'intégrer la thématique du changement climatique dans la politique algérienne et dans la planification du développement. Les thèmes abordés sont, par exemple, la politique climatique internationale, les mécanismes de financement de la lutte contre le changement climatique et la gouvernance générale en matière de climat. Par ailleurs, le projet conduit des analyses de vulnérabilité pour les secteurs concernés par le changement climatique et met au point des mesures pilotes pour l'adaptation locale au changement climatique. Dans la région pilote, le projet cherche à sensibiliser un large public à la thématique du changement climatique et à renforcer les capacités de la société civile dans ce domaine par des approches et des méthodes pédagogiques.

Résultats

Les connaissances techniques et les compétences des collaborateurs du Comité national Climat, de l'Agence nationale des changements climatiques et du ministère de l'Environnement et des Énergies renouvelables ont été améliorées, notamment dans le domaine du financement international.

Le Plan national climat a été actualisé selon un processus participatif incluant tous les secteurs déterminants.

Des partenariats interministériels et interservices ont été mis en place, par exemple dans les domaines de l'eau, de l'agriculture et de l'industrie, afin de thématiser et d'intégrer dans les différents ministères et services les questions liées au changement climatique mentionnées dans les contributions algériennes à la lutte contre le dérèglement climatique.

Les acteurs institutionnels et la société civile sont dorénavant plus conscients de la question du changement climatique depuis que les approches méthodologiques ont été adaptées au contexte algérien et que des campagnes d'information et de sensibilisation ont été menées par des organisations non gouvernementales locales.