Promotion du financement agricole au profit d’entreprises basées sur l’agriculture en milieu rural

Description succincte du projet

Designation:

Promotion du financement agricole au profit d’entreprises basées sur l’agriculture en milieu rural – dans le cadre de l’initiative spéciale « UN SEUL monde sans faim »

Commettant:

Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Pays:

Suprarégional ; Bénin, Zambie

Organisme de tutelle:

Bénin : ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche (MAEP) ; Zambie : Ministry of Agri-culture and Livestock (MAL)

Durée totale:

2016 à 2021

Situation initiale

L’agriculture ainsi que les entreprises en amont et en aval jouent un rôle clé dans le développement économique de nombreux pays africains. Plus de 80 % des populations rurales travaillent dans l’agriculture. La plupart des petites exploitations agricoles sont faiblement orientées vers le marché et très peu intégrées dans l’économie monétaire.

Le secteur agricole a de nombreuses facettes, lesquelles ne sont pas suffisamment prises en compte par le système financier malgré les progrès réalisés dans les vingt dernières années. Les banques et les institutions de la (micro)finance se focalisent en premier lieu sur les zones urbaines et ne proposent quasiment pas de produits financiers qui soient adaptés à la saisonnalité de la production agricole et aux risques liés à la fluctuation des prix et aux aléas météorologiques. Cela freine ou empêche les investissements dans la production agricole de même que dans la transformation et la commercialisation des produits issus de l’agriculture.

Jusqu’à présent, les prestataires de services financiers pour les petites exploitations agricoles et les petites et moyennes entreprises basées sur l’agriculture au Bénin et en Zambie ne peuvent participer que de façon limitée au développement de l’économie rurale. Du côté de la demande, il n’existe pratiquement pas de modèles d’activité éligibles à un financement, et côté offre, on déplore l’absence de services financiers appropriés.

Objectif


La couverture des besoins des exploitations agricoles et des entreprises rurales basées sur l’agriculture en produits financiers adaptés à leurs modèles d’activité est améliorée.

Approche


Le projet soutient le développement et l’introduction de services financiers adaptés aux besoins des exploitations agricoles et des entreprises rurales basées sur l’agriculture. Côté offre, il renforce et soutient les institutions financières nationales pour leur expansion dans le secteur agricole et accompagne les solutions de financement promues par la Coopération financière (CF) au Bénin et en Zambie. Du côté de la demande, le projet soutient le développement et l’optimisation de modèles d’activité dédiés à la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Par des formations et des coachings, il promeut le développement de compétences entrepreneuriales et financières parmi les exploitations agricoles et les entreprises basées sur l’agriculture. Le projet met en outre des instruments d’analyse et de formation ainsi que des enseignements et acquis à la disposition de projets dans d’autres pays.
La diffusion de modèles testés avec succès apporte une précieuse contribution à l’émergence de marchés performants pour des services financiers adaptés aux besoins. Des plateformes d’échange pour les représentants de l’État et les acteurs des secteurs agricole et financier influencent l’évolution des conditions d’ensemble du développement rural et favorisent indirectement une meilleure coopération dans et entre le secteur agricole et le secteur financier.

Les besoins des exploitations et entreprises dirigées par des jeunes et des femmes font l’objet d’une attention particulière. L’accès des femmes à des services de conseil et des capitaux ren-force leur participation à la vie économie et sociale ainsi que l’égalité entre les genres.

Le projet prend appui sur l’existence de potentiels commerciaux dans des chaînes de valeur agricoles au Bénin et en Zambie. Ces potentiels ont été identifiés par des projets bilatéraux et régionaux de la Coopération financière ainsi que par les Centres d’innovations vertes pour le secteur agricole et agrolimentaire. D’autres points d’appui sont les projets de la CF prévus en parallèle pour le refinancement d’institutions financières sélectionnées dans les deux pays.