Promotion de l’Emploi dans les Régions Rurales (PERR)

Description succincte du projet

Designation: Promotion de l’Emploi dans les Régions Rurales (PERR)
Commettant: Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Tunisie
Organisme de tutelle: Ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi (MFPE)
Durée totale: de 2016 à 2019

Situation initiale

Bien que les régions rurales tunisiennes aient un potentiel économique dans l'agriculture, le tourisme, l'artisanat et d'autres secteurs, elles souffrent de plusieurs problèmes socio-économiques. Parmi eux, citons le chômage qui  frôleles 20 % chezles jeunes. Dans certaines régions défavorisées, ce taux atteint 30 %, et ce malgré les multiples interventions de plusieurs acteurs (institutions, secteur privé et société civile).

Afin de s'attaquer au chômage, il est essentiel d'aider les jeunes à développer leurs capacités et de les sensibiliser aux possibilités d'emploi.

Objectif

D’avantage de personnes des régions rurales sélectionnées utilisent des services qui les aident à trouver du travail et à améliorer leur situation socio-économique.

Approche

Le projet « promotion de l'emploi dans les régions rurales » (PERR) propose un ensemble de solutions spécifiques qui visent à répondre aux attentes des jeunes hommes et femmes en termes d'emploi et d’employabilité en s'appuyant sur le soutien et les efforts du secteur public et privé et de la société civile.

Ce projet se concentre sur les régions de Kairouan, Mahdia, Tozeur et Kébili qui ont été choisies en collaboration avec le Ministère de la Formation Professionnelle et de l'Emploi (MFPE), le partenaire institutionnel politique du projet.

En créant un environnement plus favorable, le projet encourage les activités génératrices de revenus par l'intégration des jeunes sur les marchés de l’emploi locaux. De plus, il favorise l'intégration des petites et moyennes entreprises (PME) dans  les chaines de valeur.

Le projet vise à créer des plateformes régionales de dialogue sur l'emploi et à organiser pour les jeunes des sessions de formation qui offrent des perspectives plus prometteuses sur le marché du travail. De plus, le projet entend mettre en place des services à 'emploi et des prestations de qualification efficaces et fondés sur des approches innovantes à l’intention des demandeurs d'emploi.

Pour ce faire, le projet repose sur trois piliers :

1er pilier : l’intelligence collaborative pour l'emploi

Une coopération étroite entre tous les acteurs impliqués dans le domaine de l'emploi est d'une importance capitale pour la promotion de l'emploi. Conscient de cette réalité, le projet PERR encourage un dialogue permanent et ciblé entre ces acteurs au niveau régional, tout en s'alignant avec la stratégie nationale pour l'emploi. La collaboration intelligente permet d'améliorer les synergies entre eux dans l'écosystème de l'emploi.

2e pilier : la transparence, une garantie de durabilité

Afin d'assurer la mise en œuvre efficace des activités et leur pérennité, il est essentiel de travailler selon les principes de transparence organisationnelle. De ce fait, une structure de gouvernance a été instaurée à travers des comités de suivi régionaux et un comité central.

Ces comités sont représentés par des acteurs d’institutions publiques, du secteur privé et de la société civile.

3e pilier : capitaliser sur les meilleures pratiques

Concernant le choix des activités, la stratégie est de partir des résultats antérieurs du projet Fonds pour la Formation et la Promotion de l'Emploi des Jeunes (Fonds Emploi). Ces activités sont basées sur la capitalisation des bonnes pratiques des micro-projets du FondsEmploi, ainsi que sur la mise à l’échelle des expériences réussies et leur mise en œuvre bien menée dans les régions sélectionnées.

 

Résultats

  • Des mesures collaboratives sont planifiées et mises en œuvre par les partenaires d’appui, les partenaires sociaux, le secteur privé et la société civile ;
  • Des sessions de formation avec des perspectives attrayantes pour les jeunes tunisiens et tunisiennes dans des professions de secteurs à fort potentiels d’emploi et d’entrepreneuriat sont organisées ;
  • Des prestations de qualification et des services à l’emploi à l’attention des demandeurs d’emploi sont reproduits sur la base d’approches novatrices dans les régions sélectionnées.

Afin d’atteindreces résultats, le projet PERR vise à créer des plateformes de dialogue sur l’emploi, qui seront gérées par les membres d'institutions publiques et privées dans chaque région. De plus, l'équipe de projet travaille sur la sensibilisation des jeunes aux opportunités d’emploi qu’offrent les chaines de valeur sélectionnées (ex : sous-produits de la palmeraie, petit élevage, plantes aromatiques et médicinales), pour les former et renforcer leurs capacités par la suite et pour aider les groupements agricoles existants aussi. Le projet s’emploie également à promouvoir l'entrepreneuriat et la création d’entreprises (exemple : des SMSA).