Perfectionnement de la formation professionnelle

Description succincte du projet

Designation: Appui à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la Formation professionnelle 2021 – TAMHEEN
Commettant: Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Maroc
Organisme de tutelle: Secrétariat d’État chargé de la Formation professionnelle (SEFP)
Durée totale: De 2019 à 2021

Situation initiale

Le Maroc connaît un développement économique positif mais n’en lutte pas moins contre un fort taux de chômage des jeunes, qui touche de façon disproportionnée les jeunes femmes. Dans l’ensemble, le Maroc se voit confronté à une pénurie d’emplois pour les jeunes. Le marché du travail est marqué par le sous-emploi et un travail précaire faiblement rémunéré. Ni l’industrie, ni les services n’ont pu créer jusqu’ici suffisamment d’opportunités d’emploi. Dans le même temps, ces deux secteurs se plaignent d’un manque de main-d’œuvre qualifiée.

En raison de l’évolution démographique, la formation professionnelle s’est surtout efforcée ces dernières années de se développer le plus largement possible sur le territoire. Elle ne tient pas suffisamment compte des besoins réels des entreprises et prépare mal les jeunes à exercer une activité professionnelle. Au Maroc, la majeure partie de la formation professionnelle est encore exclusivement dispensée selon un schéma scolaire. Les efforts engagés pour concevoir la formation comme un apprentissage pratique, en étroite coopération avec les entreprises, restent encore très en-deçà des attentes de la Stratégie nationale de la Formation professionnelle. L’un des obstacles au développement d’une telle formation coopérative est le manque de places d’apprentissage. Jusqu’à présent, les structures de formation publiques n’ont pas su développer de stratégie commune incluant le secteur privé dans la formation coopérative. Aussi la formation ne répond-elle pas aux besoins du marché, que ce soit en termes de qualité, de pertinence ou de niveau de qualification. L’offre actuelle en formation professionnelle ne couvre pas suffisamment les besoins du marché du travail.

Objectif

Un dialogue public-privé pour le pilotage stratégique de la formation coopérative est mis en place ; la qualité de la formation coopérative est améliorée. La participation du secteur privé à la planification, à la réalisation et à l’évaluation de la formation coopérative a été renforcée. Des approches visant à perfectionner la formation coopérative sont mises en œuvre dans deux secteurs économiques.

Approche

Le projet se base sur des modèles bien établis de formation coopérative, tels qu’ils sont mis en œuvre en entreprise et à l’école. Il met l’accent sur la promotion de mesures structurantes qui doivent permettre une planification, une mise en œuvre et une évaluation efficaces, adaptées aux exigences du marché du travail. Le projet prévoit de réunir les conditions nécessaires à une augmentation du nombre de places d’apprentissage dans les entreprises. Des rencontres régulières entre entreprises accueillant des apprentis et organismes de formation doivent renforcer la coopération. L’objectif est d’améliorer l’adéquation de l’offre aux besoins du marché du travail par une collaboration optimisée entre acteurs, le développement des compétences et l’introduction de normes de qualité dans certains secteurs.

Le projet tient également compte des difficultés d’insertion des femmes sur le marché du travail. Les aspects liés au genre font l’objet d’une attention toute particulière dans la formation pédagogique des enseignant·e·s et formateur·rice·s. La préparation des jeunes femmes à l’entrée sur le marché du travail occupe une place centrale dans le projet.

L’organisme de tutelle du projet est le ministère marocain de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les principaux partenaires chargés de sa mise en œuvre sont le Secrétariat d’État chargé de la Formation Professionnelle, en tant qu’organisme public responsable du système de formation professionnelle, ainsi que la Confédération générale des entreprises du Maroc.

autre langue