Mauritanie

La GIZ en Mauritanie

Salarié es nationaux ales : 54
Salarié es internationaux ales : 25
Assistant es techniques : 3
Expert es intégré es : 2

(Dernière mise à jour : 31.12.2020)  

La coopération entre la Mauritanie et l’Allemagne est née peu après l’indépendance de la Mauritanie en 1960. En 1991, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH a ouvert son propre bureau dans la capitale, Nouakchott.

Située à la lisière occidentale du Sahara, la Mauritanie constitue un maillon important reliant les États du Maghreb d’Afrique du Nord et les pays de l’Afrique subsaharienne. Le pays est considéré comme un pôle de stabilité fiable dans la région. Pourtant, la sécurité est l’une des problématiques majeures de la Mauritanie. En effet, la police manque de compétences structurelles pour assurer la sécurité de la population.

La démocratisation du pays a franchi un étape importante avec des gouvernements démocratiquement élus depuis 2008. Cependant, la cohésion sociale demeure un défi complexe à relever. Le système gouvernemental et administratif ne dispose pas encore de mécanismes bien établis assurant une politique transparente et axée sur les citoyens.

Sur le plan économique, la Mauritanie est considérée comme un pays modèle dans la région : jusqu’en 2019, le pays avait le plus fort taux de croissance de tout le Sahel et le produit intérieur brut par habitant le plus élevé. Cependant, la moitié de la population vit dans la pauvreté, avant tout dans les zones rurales. Les jeunes y sont particulièrement exposés au chômage. De plus, le pays est fortement dépendant des industries extractives et de la pêche.

Un autre défi est l’impact du changement climatique qui dégrade les écosystèmes agricoles, forestiers et pastoraux, ce qui fait peser une menace particulièrement lourde sur l’agriculture et la sécurité alimentaire de la population rurale.

La GIZ a pour principaux commettants le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères (AA) et l’Union européenne (UE).

La GIZ œuvre en Mauritanie dans les pôles d’intervention prioritaires suivants :

  • Paix et cohésion sociétale
  • Formation et croissance durable pour des emplois de qualité
  • Protection de nos bases existentielles : environnement et ressources naturelles

Afin de mieux contrer les menaces à la sécurité régionale, de stabiliser la région à long terme et de protéger la population, la GIZ apporte son soutien aux services de police nationaux. Pour ce faire, elle promeut l’État de droit et la transparence dans les enquêtes et les procédures pénales, ainsi que la coopération policière transfrontalière. Dans le même temps, il s’agit de renforcer la cohésion sociale dans les différentes parties du pays. À cette fin, le gouvernement mauritanien décentralise de plus en plus les différentes fonctions de l’État. La GIZ appuie les administrations régionales et les municipalités pour qu’elles agissent en rendant compte de leur action et en étant orientées vers les citoyens.

Pour créer des emplois, la GIZ encourage la promotion de l’emploi en milieu rural. Elle aide ainsi les jeunes à trouver un emploi même hors des centres urbains par des formations initiales et continues. Pour que la transformation économique s’inscrive dans la durée, le gouvernement veut diversifier l’important secteur des matières premières et en faire un secteur durable. Dans cette perspective, la GIZ conseille divers ministères pour l’élaboration d’une stratégie minière nationale.

Un autre axe d’action est l’adaptation au changement climatique. Les zones agricoles, les forêts et les pâturages doivent être gérés en prenant en compte le climat pour ainsi assurer l’approvisionnement alimentaire de la population à long terme. Dans ce contexte, la GIZ apporte également ses conseils au gouvernement mauritanien en matière de pêche et d’aquaculture afin de garantir la durabilité et la préservation des ressources.

autre langue

Projets et programmes

Évaluation de projet