Des municipalités digitales en Tunisie : transparentes, efficaces et proches des citoyen·ne·s

Description succincte du projet

Désignation: Initiative pour le développement municipal en Tunisie
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Tunisie
Tutelle politique: Ministère des Affaires locales (MinAL)
Durée totale: de 2015 à 2023

Photo1_GIZ_Mohammed_Amine_Abassi_rdax_350x233

Situation initiale

Les villes et municipalités tunisiennes connaissent une rapide croissance et sont souvent caractérisées par la pénurie de logements, l’habitat informel, la pollution et les tensions sociales. Dans le même temps, le pays connaît depuis la révolution de 2011 de profonds changements en direction de la démocratie. La population exige de ses municipalités qu’elles fassent preuve de transparence, qu’elles rendent des comptes, qu’elles offrent des possibilités de participation accrues et qu’elles soient orientées vers les citoyen·ne·s. 

En particulier, dans les régions structurellement faibles de l’intérieur du pays, la population ne ressent pratiquement pas, pour l’instant, les effets de la transition démocratique. Par ailleurs, les femmes et les jeunes n’ont jusqu’à présent fait guère usage de leurs droits politiques et civiques. Pour que le pays puisse continuer à se développer, des municipalités efficaces et proches des citoyen·ne·s, tout comme des relations constructives et basées sur la confiance entre administrations et administré·e·s, sont donc d’une importance cruciale. 

Les premières élections municipales libres, en mai 2018, ont marqué une étape importante vers une autonomie municipale renforcée. Une nouvelle loi-cadre relative aux collectivités locales a en outre conféré aux municipalités de nouvelles compétences. Une telle évolution offre beaucoup d’opportunités, mais représente en même temps de nouveaux défis pour la démocratie locale. 

Objectif

La transparence, l’orientation citoyenne et les possibilités de participation aux affaires municipales sont améliorées en Tunisie.

Approche

Le projet aide les personnels des ministères, la Fédération nationale des villes tunisiennes (FNVT) et les responsables politiques locaux à avoir un sens élevé du service, à être proches du citoyen et à travailler de façon plus transparente.

De surcroît, il conseille les représentant·e·s d’associations de jeunes et d’organisations féminines afin qu’elles soient davantage en mesure d’exprimer leurs idées et revendications, et ainsi de participer à la prise de décisions politiques. Cet encadrement doit permettre aux femmes et aux jeunes de mieux se faire entendre en matière de politique locale. La confiance entre les citoyen·ne·s et leurs municipalités s’en trouvera renforcée.

Afin d’améliorer les services communaux, des Espaces citoyens sont mis en place dans une sélection de municipalités. Par ailleurs, le projet contribue par des formations continues à une organisation efficiente des processus administratifs au niveau communal. Il apporte aussi son appui à la formation initiale et continue d’agent·e·s des services communaux.

Depuis 2019, le projet aide à digitaliser des municipalités partenaires : les municipalités bénéficient ainsi d’un soutien pour mettre au point des services numérisés (les e-services) et des outils de participation en ligne (l’e-participation citoyenne).

Le projet fait partie de l’« Initiative spéciale pour la stabilisation et le développement en Afrique du Nord et au Proche-Orient » du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ). Grâce à cette initiative spéciale, le ministère contribue à créer des perspectives économiques et sociales pour les personnes vivant dans la région. Plus de 80 projets de développement supplémentaires doivent être réalisés entre 2014 et 2024. Ces projets sont principalement axés sur des domaines thématiques tels que la promotion de la jeunesse et de l’emploi, la stabilisation économique, la démocratisation, ainsi que la stabilisation des pays voisins en situation de crise.

Résultats

Pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, 29 municipalités ont lancé des plans d’action pour la jeunesse, qu’elles ont mis au point en coopération avec des jeunes engagés et des associations locales. Ces plans prévoient, entre autres, la création de conseils municipaux des jeunes, grâce auxquels la jeunesse pourra faire valoir les thèmes qui la concernent dans la vie politique locale.

En outre, des réseaux de femmes ont été constitués dans cinq villes. Jouant le rôle de multiplicatrices, 150 femmes se sont engagées à encourager leurs concitoyennes à participer aux élections municipales. En coopération avec la Fédération nationale des villes tunisiennes, le projet soutient la constitution d’un réseau pour renforcer le rôle des femmes dans la politique municipale.

Huit municipalités ont intégré les éléments d’un budget participatif dans la programmation budgétaire pour la période de 2015 à 2018. Dans ces municipalités, plus de 3 500 citoyen·ne·s ont déterminé par leur vote, dans le cadre de 34 forums, les mesures à mettre en œuvre en priorité pour améliorer la vie dans leurs quartiers. 

Jusqu’ici, de nouveaux Espaces citoyens ont été ouverts dans douze municipalités ; environ 734 000 personnes peuvent potentiellement en bénéficier. La satisfaction des citoyen·ne·s envers les prestations de services fournies par leurs municipalités s‘est accrue ; l’accessibilité à ces services est améliorée. Dix autres Espaces citoyens sont en préparation. 

Photo2_GIZ_Kathrin_Faltermaier_rdax_782x587

autre langue

téléchargement

Autres informations