Promouvoir l’emploi et le commerce dans le bassin méditerranéen

Description succincte du projet

Description : Conseil à l’Union pour la Méditerranée (UpM) en matière d’emploi et de commerce
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Égypte, Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Jordanie, Liban, Maroc, Mauritanie, Monténégro, Territoires palestiniens, Tunisie, Turquie
Partenaire politique : Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée (UpM)
Durée totale : 2017 à 2021

Situation initiale

L’Union pour la Méditerranée (UpM) a été lancée en 2008. Sa mission est de promouvoir la coopération entre les pays membres de l’Union européenne (UE) et les États riverains du sud et de l’est du bassin méditerranéen sur des questions régionales majeures. Les thèmes de l’emploi et du commerce en font notamment partie. 
Un taux de chômage élevé, le sous-emploi et un faible niveau de revenu constituent des causes importantes d’instabilité sociale en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Les jeunes et les femmes sont particulièrement touchés par ces phénomènes. Deux femmes sur dix sont sans emploi et le taux de chômage atteint même les 30 % chez les 15-24 ans.

Dans le même temps, l’intégration économique régionale et par conséquent l’activité commerciale affichent les niveaux les plus bas au monde dans cette région. Ainsi, les flux commerciaux s’établissent à 90 % à l’intérieur de l’UE, à 9 % entre l’UE et ses pays riverains du sud et à seulement 1 % entre les pays voisins du sud.
L’UpM s’est fixé l’objectif de trouver des pistes de solution communes à l’échelle régionale. Sa réalisation passe par une coopération politique renforcée entre les États membres de l’UpM, l’organisation de formats de dialogue avec des acteurs importants et l’appui de projets concrets dans le bassin méditerranéen. 

Or, les problématiques et les défis multiples posés au niveau régional doivent être relevés par un Secrétariat de l’UpM aux capacités limitées en termes de ressources humaines et de compétences. Ce contexte rend d’autant plus difficile l’apport d’un soutien efficace aux échanges régionaux entre les acteurs du secteur privé, de la société civile et de la sphère publique sur les questions relatives à l’emploi et au commerce. 

Objectif

Les échanges régionaux entre les acteurs du secteur privé, de la société civile et de la sphère publique sur les questions portant sur l’emploi et le commerce se sont améliorés au sein de l’Union pour la Méditerranée.

Approche

D’une part, le projet continue de renforcer les capacités techniques du Secrétariat de l’UpM. Ainsi, ce dernier est en mesure de poursuivre son implantation en tant que médiateur compétent et plateforme professionnelle favorisant un travail axé sur la recherche de solutions aptes à répondre aux défis politiques régionaux. Dans le domaine de l’emploi, une attention particulière est accordée à des thèmes tels que le dialogue social, l’intégration du secteur privé et l’emploi des femmes et des jeunes. Dans le secteur du commerce, la suppression des barrières commerciales, le commerce électronique et la promotion des chaînes de valeur régionales constituent des priorités essentielles.

D’autre part, le projet appuie et conseille le Secrétariat de l’UpM pour la conception et l’animation des échanges techniques entre les acteurs régionaux importants. À cet égard, l’objectif consiste à élaborer des recommandations politiques et des mesures axées sur leur mise en application concrète qui répondent aux défis que les pays membres de l’UpM doivent relever dans les domaines de l’emploi et du commerce.

En outre, le projet appuie également la mise en œuvre, en coopération avec les acteurs de la région, des mesures prises par l’UpM en matière d’emploi et de commerce.

AUTRE LANGUE

autres informations