Promouvoir le dialogue social entre le gouvernement et les organisations des employeurs et des salariés

Description succincte du projet

Designation : Alliance pour le développement économique et l’emploi
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays : Tunisie
Organisme de tutelle : Ministère des Affaires sociales de la République tunisienne (MAS)​​​​​​​
Durée totale : De 2017 à 2021

Situation initiale

La Tunisie connaît un fort chômage endémique et le gouvernement est donc soumis à une pression énorme pour créer du travail et de l’emploi. Si la situation socio-économique devait encore se dégrader, la stabilité du pays pourrait en être affectée.

Le Conseil national du dialogue social (CNDS) a été créé en 2018 pour faciliter les échanges entre le gouvernement, les employeur·euse·s et les salarié·e·s. Le CNDS, dont l’instauration est un résultat substantiel du contrat social conclu en 2013, apporte une contribution importante à la stabilisation socioéconomique de la Tunisie.

Objectif

En Tunisie, le potentiel du dialogue social est exploité plus activement pour créer des emplois.

Approche

Le projet est mis en œuvre en coopération avec la Fondation Friedrich Ebert, la Fondation Konrad Adenauer et la chambre de commerce allemande à l’étranger. Il appuie le dialogue social tunisien sur les sujets de l’employabilité, de la transition vers le secteur formel et de l’assurance-chômage. Les partenaires d’exécution côté tunisien sont le ministère des Affaires sociales, la centrale syndicale UGTT et l’organisation patronale UTICA. Le partenariat multi-acteur·rice·s permet d’associer aussi des représentant·e·s des partenaires sociaux·ales allemand·e·s.

L’UTICA et l’UGTT se voient renforcées dans leur capacité à élaborer ensemble des solutions en matière de politique de l’emploi. Les représentant·e·s du gouvernement bénéficient en outre d’un conseil en vue d’impliquer les partenaires sociaux·ales dans les questions de politique de l’emploi. À cet effet, le projet soutient les partenaires sociaux·ales dans leurs activités de communication et dans la mise en œuvre des accords conclus. L’expérience acquise par la coopération allemande au développement, notamment dans le cadre de l’Alliance pour l’emploi ou concernant l’autonomie tarifaire, est mise à profit. Certains thèmes sélectionnés seront repris dans un projet consécutif afin d’assurer la continuité des contributions apportées jusqu’ici.

Dernière mise à jour : novembre 2021