La clé des marchés africains: la promotion des exportations ouvre la voie à de nouvelles relations d’affaires pour les PME

Description succincte du projet

Désignation: Promotion des activités d'export créatrices d'emploi vers de nouveaux marchés
Commettant: Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Pays: Tunisie
Organisme de tutelle: Ministère du Commerce
Durée totale: 2017 à 2020

gizIMAGE-tunesien-01

Situation initiale

Pour préserver la paix sociale dans cette jeune démocratie et endiguer les mouvements migratoires, la Tunisie a besoin de stabilité et de croissance. Le défi consiste donc pour le pays à créer plus d’emplois. Le marché intérieur est restreint, si bien que la croissance économique est directement liée aux exportations de biens et de services. Les trois quarts des entreprises exportatrices n’appartiennent actuellement qu’à trois secteurs : textile et maroquinerie, agroalimentaire et électronique. Pour la plupart, les principaux produits exportés n’ont pas changé depuis plus de vingt ans, ce qui s’explique notamment par une forte orientation vers le marché européen.

Alors que de nombreux pays subsahariens enregistrent les plus forts taux de croissance dans le monde, seulement 10 % environ de l’ensemble des exportations tunisiennes sont destinées au continent africain. Le gouvernement tunisien a pris conscience du potentiel que constituent ces marchés africains et entend intensifier les exportations et les investissements.

Objectif

L'accès à de nouveaux marchés d’exportation en Afrique générateur d’emplois pour les petites et moyennes entreprises (PME) tunisiennes choisies est amélioré.

gizIMAGE-tunesien-02

Approche

L’équipe de projet travaille essentiellement avec des petites et moyennes entreprises du secteur de l’industrie et des services qui ne sont pas ou que peu présentes sur les marchés africains.
 
Des entreprises issues des secteurs de l’agroalimentaire, de la construction et de la santé (et désormais des TIC) ont uni leurs forces au sein de consortiums d’exportation avec le soutien du projet ainsi que du cabinet Deloitte Conseil. Le but est de conquérir conjointement de nouveaux marchés en Afrique. Ces consortiums élaborent des stratégies d'exportation vers cinq marchés cibles africains : Cameroun, Côte d'Ivoire, RD Congo, Kenya et Nigeria.

Le projet s’adresse aussi de façon explicite à des entreprises allemandes désireuses de pénétrer les marchés de l’Afrique subsaharienne, et qui ont besoin de partenaires sur le continent pour ce faire. Grâce à des événements professionnels, des voyages d’affaires et des visites de foires et salons en Allemagne, en Tunisie et dans les pays africains visés, des contacts peuvent être noués et des partenariats, initiés.
 
Ensemble avec le CEPEX, le Ministère du Commerce, les chambres de commerce régionales, les fédérations d'entreprises et des cabinets de conseil spécialisés, l'équipe de projet a créé le réseau d’exportation Think Africa. Cette plateforme diffuse les opportunités de marché aux entreprises tunisiennes, notamment sur les cinq marchés cibles africains. Elle coordonne les services d'information, de conseil et de soutien proposés par ses différents membres. Pour que les petites entreprises puissent aussi trouver dans le secteur privé un conseil professionnel et spécialisé dans l’accès aux marchés africains, le projet forme des conseillers et conseillères et soutient l’institutionnalisation d’un réseau de consultants.

Afin d’améliorer les conditions encadrant le commerce entre la Tunisie et les marchés africains visés, l'équipe du projet appuie également les représentant·e·s du Ministère du Commerce et d'autres institutions gouvernementales de sorte à consolider leurs capacités à négocier, appliquer et suivre les accords commerciaux régionaux. Ainsi, l'intégration régionale de la Tunisie sera renforcée, les barrières commerciales seront démantelées et les opportunités d'exportation des entreprises tunisiennes, améliorées.

Résultats

Le travail de la plateforme d'exportation Think Africa s'accélère. Ses membres ont planifié des voyages d'affaires communs, tel un voyage de prospection au Kenya. Déjà, neuf événements d'information et de mise en relation ont été organisés dans différentes régions de Tunisie en 2019 et des entreprises tunisiennes s’y sont informées sur les opportunités de marché au Cameroun, en Côte d'Ivoire et en RD Congo. La plateforme a invité des acheteurs potentiels des trois pays et a organisé des rencontres B2B avec 18 hommes et femmes d’affaires africains. 850 personnes issues de 500 entreprises tunisiennes ont assisté à ces manifestations.

gizIMAGE-tunesien-03

Dans les trois consortiums d'exportation déjà établis, une quarantaine de petites et moyennes entreprises se sont organisées et formalisées. Les trois ont élaboré une feuille de route pour la pénétration des marchés africains ciblés.

Selon une première enquête représentative sur les activités du projet, plus de la moitié des 500 petites et moyennes entreprises tunisiennes concernées par le projet font état déjà au bout d’un an d’un meilleur accès à l'information commerciale sur les marchés cibles. 18 entreprises ont établi de nouvelles relations commerciales avec un partenaire en Afrique subsaharienne. Quatre entreprises ont créé 34 emplois afin de s’établir sur ces nouveaux marchés. En nouant des relations d'affaires à long terme, le projet contribue également à promouvoir des emplois durables.

autre langue

Downloads

Sujets Connexes