Togo drapeau
Togo carte
  • DÉVELOPPEMENT RURAL
  • GOUVERNANCE ET DÉMOCRATIE
  • ENVIRONNEMENT ET CHANGEMENT CLIMATIQUE
  • ÉCONOMIE ET EMPLOI

Togo (français)

Après une interruption datant des années 1990, la République Togolaise est redevenue depuis 2012 un partenaire de coopération de la République fédérale d’Allemagne. La GIZ y a repris son activité en 2013 en ouvrant un bureau à Lomé, la capitale. Actuellement, elle est aussi présente sur six autres sites. À l’heure actuelle, 129 collaboratrices et collaborateurs nationaux, 20 collaboratrices et collaborateurs internationaux et 25 assistantes et assistants techniques opèrent dans le pays (situation au 31/12/2017).

Au Togo, le revenu par habitant est de moins de 1 000 dollars US par an et le pays occupe la 165e place (sur 189 pays) dans l’indice de développement humain des Nations unies (2017). Sur près de 8 millions d’habitants, environ la moitié vit en dessous du seuil de pauvreté absolue. Les disparités dans la répartition des revenus augmentent et environ un tiers des jeunes sont sans emploi.

L’agriculture et les services sont la clé de voûte de l’économie nationale et plus de 60 % des Togolais travaillent dans l’agriculture paysanne. Les exportations de café, de cacao et de coton affichent un fort potentiel de croissance. Le pays devrait connaître un taux de croissance économique d’environ 5 % ces prochaines années. Ces prévisions positives reposent notamment sur l’extension du port en eau profonde, le seul de la région, et sur l'agrandissement de l'aéroport de Lomé. Le Togo est l’un des principaux points de transbordement de marchandises d’Afrique de l’Ouest.

L’Allemagne et le Togo se sont accordés sur les pôles d’intervention suivants pour leur coopération bilatérale :

  • Agriculture et développement rural
  • Formation professionnelle et emploi des jeunes
  • Bonne gouvernance et décentralisation

Le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a mandaté la GIZ et la banque allemande de développement KfW pour mettre en œuvre un projet dans chacun des pôles d’intervention susmentionnés. Les activités de la GIZ se concentrent sur six villes de taille moyenne offrant des potentiels de développement. Dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, la GIZ appuie par exemple les petits exploitants agricoles par des formations intensives. Afin de réduire le chômage des jeunes, l’entreprise fédérale élabore entre autres des programmes d’enseignement pour les écoles professionnelles et renforce le système de formation professionnelle togolais. Un projet dans le domaine de la bonne gouvernance appuie la décentralisation et l’amélioration des services communaux.

Par ailleurs, depuis 2017, la GIZ conseille le gouvernement togolais pour le compte du BMZ dans le domaine du renforcement du système de santé, notamment sur des thèmes comme la santé et les droits sexuels et la planification familiale (santé reproductive). Un autre projet soutient la mise en place d’un approvisionnement en énergie décentralisé et respectueux du climat et renforce par exemple les acteurs de l’État et de la société civile dans le domaine des énergies renouvelables.

À cela viennent s’ajouter des projets transfrontaliers dans le secteur agro-alimentaire et un programme de gestion des ressources forestières et de reboisement durables. L’entreprise fédérale est en outre présente au Togo dans le cadre du projet régional « Sport et développement en Afrique » et appuie la participation sociale et politique au Togo par le biais du sport. Enfin, la GIZ intervient pour le compte du ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire (BMU) sur la biodiversité le long du Mono, fleuve frontalier entre le Togo et le Bénin.