Des centres d’innovations vertes pour promouvoir le secteur agricole et agroalimentaire

Description succincte du projet

Designation : Programme mondial Centres d’innovations vertes pour le secteur agricole et agroalimentaire (ProCISA)
Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
Cofinancé par: Union européenne (UE), Direction suisse du développement et de la coopération (DDC)
Pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Ghana, Inde, Kenya, Malawi, Mali, Mozambique, Nigeria, Togo, Tunisie, Viêt Nam, Zambie
Organisme de tutelle : Diffère selon le pays​​​​​​​
Durée totale : de 2014 à 2026

Mali_Klaus Wohlmann2016

Situation initiale

La faim frappe un nombre croissant de personnes, les principaux facteurs étant actuellement le changement climatique, les conflits et la pandémie de Covid-19. Ces personnes sont majoritairement des petit·e·s agriculteurs ou agricultrices qui vivent en situation de pauvreté en Afrique et en Asie du Sud. Leurs maigres récoltes ne suffisent pas à nourrir leurs familles ou à leur garantir un régime alimentaire équilibré. Une grande partie des denrées alimentaires produites se gâte avant d’atteindre les consommateurs et consommatrices, à cause de problèmes de stockage, de transformation et de commercialisation. La population mondiale connaît en outre une croissance rapide et seule une augmentation considérable de la production alimentaire mondiale permettra de nourrir tous les êtres humains.

Mosambik_Innovation_Christoph Mohr

Objectif

Les innovations dans le secteur agricole et agroalimentaire contribuent à accroître les revenus des petites exploitations agricoles, à créer des emplois et à améliorer l'approvisionnement en produits alimentaires locaux dans les régions rurales sélectionnées par le projet.

Approche

Un réseau de centres d’innovations vertes a été établi dans 14 pays d'Afrique, mais aussi en Inde et au Viêt Nam. À l’heure actuelle, 15 centres d'innovation travaillent sur le terrain avec des projets bilatéraux, régionaux et mondiaux de coopération allemande au développement pour atteindre des objectifs communs. Dans certains pays, comme le Malawi, le Mali et le Nigeria, ils coopèrent également avec l'Union européenne (UE) sur la base d'un financement commun et, au Bénin, avec la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC).

Le travail est axé sur les petites exploitations agricoles de 21 filières sélectionnées. C'est principalement par des activités de conseil et de formation que ces exploitations sont aidées à utiliser des innovations techniques et organisationnelles basées sur les intrants et les connaissances afin d’améliorer durablement leur productivité, leurs revenus et leur résilience climatique. De nouveaux emplois sont ainsi créés dans la transformation, ce qui accroît la part de valeur créée dans les pays, notamment dans les zones rurales. Les nouvelles possibilités d’emploi doivent bénéficier en premier lieu aux jeunes et aux femmes.

Le projet coopère à l’échelle mondiale et locale avec plus de 150 organisations partenaires issues de la société civile, des associations professionnelles, du monde scientifique, de la recherche et du secteur privé.

Dernière mise à jour : février 2022

GIAE_WSK-Karte_mitLegende_FR